BFMTV

Kémi Séba, proche de Dieudonné, incarcéré pour purger une ancienne condamnation

Kémi Séba a été incarcéré dimanche pour exécuter une condamnation passée

Kémi Séba a été incarcéré dimanche pour exécuter une condamnation passée - Jean-Ayissi

Le militant controversé de la cause noire Kémi Séba, proche de Dieudonné, a été incarcéré dimanche pour exécuter une condamnation passée, a-t-on appris de source judiciaire.

L'ancien leader de la Tribu Ka, groupuscule dissous en 2006 pour antisémitisme et incitation à la haine raciale, était revenu en France pour présenter son dernier livre. Il a été arrêté samedi à Paris afin de purger une ancienne condamnation.

Il se trouvait tout près du théâtre de la Main d'Or où il venait de donner une conférence, selon une source policière. Ce théâtre est exploité par l'humoriste controversé Dieudonné, "un frère et un ami" aux yeux de Kémi Séba, de son vrai nom Stellio Capochichi.

Une condamnation datant de 2009

Parti s'installer au Sénégal depuis ses déboires en France, le militant promettait sur internet une tournée pour présenter son dernier livre, avec un passage à Paris samedi puis des dates dans d'autres villes de France. Mais c'est une ancienne condamnation qui l'a rattrapé.

Le 29 octobre 2009, devant la cour d'appel de Paris il avait écopé de deux mois de prison avec sursis, avec mise à l'épreuve, pour violences en réunion. Ce sursis avait été révoqué par un juge de l'application des peines (JAP) de Versailles le 10 octobre 2011, car Kémi Séba n'avait pas respecté les obligations de sa mise à l'épreuve, indique une source judiciaire.

Après son interpellation, le militant a été placé en rétention judiciaire, avant de passer dimanche devant un magistrat du parquet de Paris, qui a mis sa peine à exécution et a donc décidé de l'incarcérer.

L'avocate de Kémi Séba, Me Isabelle Coutant-Peyre, s'est insurgée contre son incarcération en allant sur le terrain politique. Pour elle, "la ministre de la Justice, Christiane Taubira, poursuit le plan organisé par l'ancien ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy, avec l'objectif de priver Kémi Séba de son droit à défendre les Noirs de l'oppression".

M. P. et M. K. avec AFP