BFMTV

Incendie à Paris: "Daniela a tout perdu", une cagnotte pour aider une jeune sinistrée

Une cagnotte en ligne a été lancée pour venir en aide à une étudiante, sinistrée de la rue Erlanger.

Une cagnotte en ligne a été lancée pour venir en aide à une étudiante, sinistrée de la rue Erlanger. - BFM Paris

Des amis d'une sinistrée de l'incendie de la rue Erlanger à Paris ont mis en place une cagnotte en ligne pour aider la jeune femme. Daniela, étudiante en BTS audiovisuel, a tout perdu dans le sinistre.

Dans la nuit de lundi à mardi, Daniela a échappé au pire. La jeune femme, étudiante en BTS audiovisuel à Boulogne-Billancourt, fait partie des rescapés de l'incendie de la rue Erlanger qui a fait 10 morts et une trentaine de blessés.

Mais comme beaucoup de sinistrés, Daniela a "tout perdu". Pour l'aider, ses amis viennent de lancer une cagnotte Leetchi. "Tout a été détruit... Papiers, vêtements, lunettes, meubles, ordinateur, caméra... Daniela a tout perdu", écrivent-ils.

"A l'approche des examens il est nécessaire pour elle de pouvoir passer cette étape dans les meilleures conditions. D'autant plus qu'elle a perdu tous ses cours, son ordinateur et sa caméra lui étant nécessaires pour travailler et étudier", poursuivent ses amis.

Ils espèrent une "vague de solidarité" pour permettre à la jeune femme de 19 ans de s'acheter vêtements et matériel de travail. Ce vendredi matin, la cagnotte approchait les 1000 euros.

"Cette générosité me touche beaucoup" 

Interrogée par Le Parisien, Daniela qui est retournée vivre chez ses parents dans l'Essonne, fait part de sa reconnaissance:

"Cette générosité me touche beaucoup. Quand on voit aussi les habitants qui viennent déposer des vêtements pour nous en mairie. Je tiens à les remercier. Et pour la cagnotte, s'il y a plus d'argent qu'il n'en faut pour moi, je partagerai le reste avec d'autres voisins de l'immeuble", confie-t-elle.

L'incendie de la rue Erlanger a suscité un élan de solidarité de la part des habitants du 16e arrondissement. Outre les vêtements déposés en mairie, des riverains ont proposé d'héberger des sinistrés chez eux ou ont proposé de mettre à disposition des appartements. Dès le lendemain de l'incendie, une cellule d'aide a été ouverte à la mairie du 16e qui traite notamment les demandes de relogement. Le 17bis de la rue Erlanger, fortement endommagé, devrait rester inaccessible aux habitants pendant de nombreuses semaines.
Carole Blanchard