BFMTV

Incendie à Paris: où sont relogés les sinistrés de la rue Erlanger?

L'immeuble incendié rue Erlanger demeure inaccessible jusqu'à nouvel ordre.

L'immeuble incendié rue Erlanger demeure inaccessible jusqu'à nouvel ordre. - BFM Paris

La mairie du XVIe continue d'accueillir les sinistrés de l'incendie de la rue Erlanger et recueille les demandes de relogement. En attendant des solutions pérennes, certains sont logés temporairement à l'hôtel, chez l'habitant, voire dans des Airbnb.

L'incendie de la rue Erlanger a fait 10 morts, une trentaine de blessés et des dizaines de sinistrés désormais sans logement. Si les pompiers ont annoncé ce jeudi avoir terminé les opérations de reconnaissance dans le bâtiment, l'immeuble reste inaccessible jusqu'à nouvel ordre et fait l'objet d'un arrêté de péril

Depuis le drame, la cellule d'aide mise en place à la mairie du XVIe arrondissement accueille les sinistrés pour les accompagner dans leurs démarches et leurs demandes de relogement. Selon nos informations, la mairie a recensé à ce jour une vingtaine de demandes. 

"Toutes les personnes qui se sont présentées là, il n'y a pas une personne qui n'a pas été prise en charge soit dans un hôtel, soit dans un logement avec Airbnb par exemple qui a mis son réseau à disposition, y compris éventuellement du logement gratuit pendant un certain temps", détaille Danièle Giazzi, maire du 16e arrondissement. 

Accueil chez l'habitant

D'autres sont hébergés chez des proches ou chez l'habitant. "Nous avons eu beaucoup d'habitants du XVIe qui nous ont proposé soit des chambres dans leur appartement soit des appartements, des studios qui étaient disponibles", ajoute la maire d'arrondissement. 

Mais après ces solutions temporaires, la mairie de Paris s'est engagée à accompagner les sinistrés pour trouver des logements durables.

"Nous allons examiner la possibilité de trouver des logements pour reloger à titre pérenne ces personnes qui demanderont à l'être", expliquait mercredi Jacques-Frédéric Sauvage, maire-adjoint en charge du Logement dans le 16e arrondissement.

"Il y a déjà eu la rue de Trévise, maintenant la rue Erlanger, ça va être assez difficile mais on va faire le nécessaire", ajoutait-il. L'explosion de la rue de Trévise survenue début janvier avait déjà déclenché des mesures de relogement des habitants, qui n'ont toujours pas pu réintégrer leurs appartements. 

Carole Blanchard avec Alexia Elisabeth