BFMTV

Gilets jaunes: un "acte décisif" de trois jours avant la fin du Grand Débat

Manifestation des gilets jaunes le 2 mars 2019 à Lille.

Manifestation des gilets jaunes le 2 mars 2019 à Lille. - Philippe Huguen - AFP

Pour le dix-septième weekend de manifestations, des groupes de gilets jaunes appellent à se mobiliser les 8, 9 et 10 mars, pour "un 'sit-in' au coeur de Paris".

"Acte Décisif: NOUS NE Bougerons PAS !". Une page Facebook appelle à un Acte 17 des gilets jaunes sur trois jours, du 8 au 10 mars, à Paris. Un communiqué partagé par la page La France en colère, encourage à faire ce weekend là, "un 'sit-in' au coeur de Paris. Installons nos ronds-points au coeur de la Capitale, là où nous serons visibles de tous et entendus".

Prônant plus de pouvoir d'achat, de justice fiscale, sociale, ou encore une "vraie transition écologique", le communiqué assure: "Nous ne bougerons pas tant que ces mesures ne seront pas prononcées, ou des engagements forts annoncés".

Ce mois de mars est crucial pour les gilets jaunes, qui comptent se mobiliser en masse avant la fin du grand débat, le 15 mars. Certains groupes commencent déjà à s'organiser, comme Union Gilets Jaunes 84 (Code du Vaucluse), qui a créé un groupe d'organisation pour "toute la région PACA et le Gard".

Des manifestations en région devraient tout de même avoir lieu ce samedi, comme le promet la page "Acte 17 : 20.000 à Bordeaux".

Un dix-huitième weekend et une grève

Des annonces pour un dix-huitième weekend, celui du 16 mars, soit juste après la clôture du Grand débat, fleurissent déjà. Les gilets jaunes devraient également rejoindre l'appel à la grève générale du 19 mars lancé par les syndicats CGT, FO et Solidaires, mais aussi les organisations de jeunesse Unef, UNL et UNL SD.

"Il s’agit de gagner l’augmentation des salaires, des pensions et des minima sociaux, l’égalité femmes-hommes et un véritable droit à l’éducation et à la formation. Il s’agit aussi de renforcer notre protection sociale et notre système solidaire de retraite par répartition. Il s’agit enfin de répondre aux enjeux climatiques et environnementaux, tout en développant des emplois de qualité", explique un communiqué de la CGT.

Au total, le ministère de l'Intérieur a comptabilisé 39.300 manifestants gilets jaunes en France ce samedi, pour le seizième weekend du mouvement. Un chiffre en repli par rapport à la semaine précédente, où 46.600 personnes étaient descendues dans les rues, toujours selon les chiffres de l'Intérieur. Les gilets jaunes de leur côté, assurent avoir été 92.035 à manifester dans le pays ce samedi.

Salomé Vincendon