BFMTV

François de Rugy confirme que les hausses de taxe sur les carburants "sont annulées pour 2019"

Sur BFMTV, le ministre de la Transition Écologique a confirmé que les hausses de taxe sur les carburants étaient "annulées pour l'année 2019".

Sur BFMTV, le ministre de la Transition Écologique a confirmé que les hausses de taxe sur les carburants étaient "annulées pour l'année 2019". - BFMTV

Mercredi soir sur notre antenne, au cours de notre émission spéciale "Gilets jaunes: sortir de la crise", le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, a confirmé que les hausses de taxe sur le carburant seraient annulées pour 2019, et laisse la porte ouverte à d'autres solutions pour la transition écologique.

Les augmentations de taxes sur les carburants sont "annulées pour l'année 2019", a confirmé le ministre de la Transition écologique François de Rugy mercredi soir sur notre antenne. L'Élysée avait annoncé plus tôt dans la soirée leur suppression, alors que l'exécutif évoquait jusqu'alors un simple moratoire de six mois.

"Comme ça il n'y a pas d'entourloupe. Le président [de la République française] je l'ai eu au téléphone il y a quelques minutes. Il m'a dit: 'les gens ont eu l'impression qu'il y avait une entourloupe, qu'on leur disait c'est une suspension mais hop ça reviendra après'", a déclaré le ministre lors du débat "Sortir de la crise" avec quatre gilets jaunes, sur notre antenne.

"Il n'y a pas que la taxe dans la vie"

"Il n'y a pas que la taxe dans la vie" a déclaré François de Rugy, laissant la porte ouverte à d'autres solutions pour lutter contre le réchauffement climatique. "On met tout sur la table pendant les débats que nous avons proposés les trois premiers mois de l'année [2019]" a-t-il assuré, ajoutant qu'il sera alors temps de s'interroger: "Est-ce qu'il y a d'autres moyens? Est-ce qu'il faut poursuivre la taxe? Tout ça on le mettra en débat".

François de Rugy a également tenu à rappeler que le gouvernement était déterminé à mener la lutte contre l'"effet de serre et pour le climat". 

Trois taxes différentes annulées

Le ministre de la Transition écologique a expliqué que le gouvernement était en fait revenu sur trois sujets différents. Il y avait d'abord celui de la taxe carbone, qui aurait représenté "trois centimes sur le litre de carburant". "Ensuite on voulait mettre les taxes diesel et essence au même niveau, ça c'était trois centimes supplémentaires sur le gazole. Sur le gazole, ça fait six centimes en plus".

Enfin, une troisième augmentation de taxe concernait "le gazole non routier", consommé par les engins de chantier et pour différents usages professionnels. "On a dit, ces trois augmentations de taxes qui étaient prévues au 1er janvier 2019, elles sont annulées pour l'année 2019".

Sa. V