BFMTV

Valeurs républicaines: les annonces du gouvernement pour l'Education

Najat Vallaud-Belkacem, le 22 janvier.

Najat Vallaud-Belkacem, le 22 janvier. - Eric Feferberg - AFP

Au lendemain des annonces de François Hollande, qui prône un nouvel enseignement "laïc et moral", le gouvernement a détaillé ce jeudi ses mesures pour réaffirmer les valeurs de la République à l'école.

La ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a présenté ce jeudi ses mesures pour renforcer les valeurs de la République à l'école. Objectif? Apporter une réponse pédagogique mais déterminée aux 200 incidents qui sont venus perturber, dans certains établissements scolaires, les cérémonies d'hommages aux victimes de Charlie Hebdo et des attaques terroristes des jours suivants.

Au total, plus de 250 millions d'euros seront investis sur trois ans pour la mise en place de ces mesures. Le point sur les principales annonces de cette "Grande mobilisation de l'école pour les valeurs de la République".

> 1.000 personnels d'éducation formés dès juillet 2015

Parmi les principales mesures, beaucoup concernent la laïcité et la transmission des valeurs républicaines à l'école.

Ainsi, 1.000 premiers enseignants et personnels d'éducation de chaque académie (inspecteurs, professeurs, professeurs documentalistes, directeurs d'écoles, chefs d'établissement, conseillers principaux d'éducation, personnels d'orientation, personnels de santé et sociaux) bénéficieront d'un programme de formation continue à la laïcité et à l'enseignement moral et civique d'ici juillet 2015, avant la prochaine rentrée scolaire. 

> Les candidats professeurs évalués sur les valeurs républicaines

Les futurs professeurs seront évalués sur leur capacité à transmettre les valeurs de la République, pendant le concours de recrutement des enseignants. 

Une place prioritaire sera donnée à l'enseignement de la laïcité au sein de la formation des éducateurs et des professeurs du premier et second degré. Par ailleurs, les équipes pédagogiques disposeront de nouvelles ressources sur la transmission de la laïcité et sur l'enseignement laïque du fait religieux.

> Valorisation des rites républicains et implication des élèves

Les rites et symboles de la République -hymne national, drapeau, devise- seront célébrés et expliqués. Une "charte de la laïcité" sera par ailleurs signée à chaque rentrée scolaire.Une Journée de la laïcité sera également célébrée dans toutes les écoles et tous les établissements, le 9 décembre. 

Les comportements mettant en cause les valeurs de la République seront systématiquement signalés au personnel dirigeant des établissements scolaires, puis traités, par le biais d'un dialogue éducatif avec les parents de l'élève, voire par une sanction disciplinaire. "La question de l'autorité à l'école se pose", a martelé la ministre, jugeant que la formation est inutile si les enseignants "continuent à être trop souvent perturbés dans leur enseignement". Najat Vallaud-Belkacem a donc promis qu'elle ne tolérerait "aucune faiblesse contre les comportements" qui "portent atteinte" aux enseignants, appelant à l'extension, parmi les sanctions, des travaux d'intérêt général.

Les élèves suivront un parcours citoyen qui s'étalera de l'école élémentaire à la terminale, soit 300 heures dédiées tout au long de la scolarité de l'élève, articulé autour de l'enseignement moral et civique, de l'éducation aux médias et à l'information et de la participation des élèves à la vie sociale de l'établissement.

> Création d'une "réserve citoyenne" dans chaque académie

Chaque académie bénéficiera de la mise en place d'une "réserve citoyenne", chargée d'appuyer les établissements scolaires. Des associatifs et des délégués départementaux de l'éducation nationale en feront partie.

Les parents d'élèves seront intégrés dans cette mission citoyenne, notamment grâce au développement d'espaces dédiés aux parents, et de la mise en place d'un comité départemental d'éducation à la santé et à la citoyenneté. Par ailleurs, plusieurs partenariats avec les collectivités locales, pour la réussite éducative, vont être instaurés.

> Priorité à l'apprentissage du français

Plusieurs mesures ont également été annoncées pour la réduction des inégalités et le renforcement d'appartenance à la République. La principale mesure concerne l'apprentissage de la langue française, considéré comme chantier prioritaire.

Le niveau de français des élèves de CE2 sera ainsi évalués, afin de cibler les difficultés de chaque enfant et d'y apporter des réponses adaptées. Pour les enfants arrivés en France depuis peu seront mis en place des dispositifs d'"inclusion scolaire" spécifiques.

> La mixité sociale mise en avant

Une politique de renforcement de la mixité sociale dans les collèges publics va être instaurée, après un état des lieux réalisé en 2015-2016, parallèlement à l'accélération de la lutte contre le phénomène de décrochage scolaire, à l'heure où 140.000 jeunes quittent chaque année le système scolaire sans qualification.

La détection des risques de repli chez certains jeunes, qui pourrait représenter un risque pour eux-même et la collectivité, sera améliorée.

> Mobilisation de l'enseignement supérieur et de la recherche

Les enseignants du supérieur seront également formés et mieux accompagnés et bénéficieront d'un rappel des règles applicables dans le supérieur concernant la laïcité et la lutte contre les discriminations. 

Par ailleurs, l'Enseignement supérieur et la Recherche seront sollicités pour éclairer le débat public sur les fractures qui la traversent, et notamment sur les questions relatives à la radicalisation de certains individus.

A.S.