BFMTV

Rythmes scolaires: Janvry dans l'Essonne refuse d'y passer en 2014

BFMTV

La commune rurale de Janvry dans l'Essonne a décidé de ne pas appliquer la réforme des rythmes scolaires en 2014, a-t-on appris mercredi auprès de son maire (NC), Christian Schoettl, qui appelle "à la désobéissance civile".

Confirmant une information du Parisien, l'élu a indiqué que le conseil municipal de ce village situé à l'ouest du département avait voté lundi soir une délibération intitulée "Rythmes scolaires: c'est non!".

"Nous sommes républicains. Quand il y aura une loi, on l'appliquera. Là ce n'est qu'un décret mal-ficelé (...) Je suis dans la désobéissance civile et je l'assume", a expliqué Christian Schoettl selon qui "on assiste sur un certain nombre de communes qui ont appliqué la réforme par loyauté ou par militantisme, à un véritable désastre".

Interrogé sur les conséquences de cette décision, Christian Schoettl a ironisé: "Ca m'intrigue de voir s'ils vont envoyer les CRS".

Il y a quelques jours, la commune de Crillon dans l'Oise avait annoncé qu'elle renonçait à la semaine de 4,5 jours, faute d'accompagnateurs pour encadrer les activités périscolaires.

D. N. avec AFP