BFMTV

Rythmes scolaires: la réforme abandonnée dans une commune de l'Oise

BFMTV
Deux semaines seulement après la rentrée, la commune de Crillon, dans l’Oise, a choisi d’abandonner la réforme des rythmes scolaires.

Manque d’accompagnateurs pour encadrer les enfants, horaires irréguliers… A Crillon, dans l'Oise, la réforme des rythmes scolaires est boudée deux semaines seulement après la rentrée. Finie la semaine des quatre jours et demi, contre laquelle les parents d'élèves s'étaient mobilisés dès l'annonce de l'application des nouveaux rythmes scolaires, en mai dernier.

Une victoire pour les parents d'élèves

Principal motif de l'échec de la réforme, selon eux: le manque d'accompagnateurs pour encadrer les enfants dans leurs activités périscolaires.

"Pour le premier jour de la rentrée, il y avait seulement trois adultes pour cinquante enfants", déplore un parent d'élève, ravi de la suspension de la réforme.

La direction académique de l'Oise a effectivement suspendu la réforme en raison d'un problème d'horaires: la journée du vendredi à l'école excédait la durée de cinq heures et demi, le plafond fixé par la loi. Mais la suspension de la réforme ne sera que temporaire. L'année prochaine, à Crillon comme sur le reste du territoire, tout devra être mis en place pour assurer coûte que coûte la semaine des quatre jours et demi.

Saber Desfarges avec Céline Moncel