BFMTV

Les vacances d'été, trop longues pour 4 Français sur 10, doivent-elles être raccourcies?

C'est une longue coupure pour les enfants, mais aussi pour les parents qui, pour plus de la moitié d'entre eux, peinent à trouver des solutions de garde.

C'est un serpent de mer. Faut-il raccourcir les vacances d'été? Pour le ministre de l'Education nationale, la question se pose. A la rentrée 2017, Jean-Michel Blanquer avait effectivement jugé qu'une concertation sur le sujet était nécessaire, tout en ajoutant qu'il n'y avait nulle urgence. Il n'en reste pas moins qu'occuper les enfants pendant plus de huit semaines, si l'on prend en compte les établissements libérés en avance pour cause de passage du bac, n'est pas une sinécure. Selon une étude réalisée par Harris Interactive pour l'observatoire Cetelem en juillet, "41% des parents trouvent les vacances trop longues" tandis que "55% trouvent difficilement des solutions de garde".

Selon le sondage, la solution d'une garde par des proches et en particulier des grands-parents est privilégiée par 47% des parents. Mais de là à ce qu'elle dure tout l'été, il y a une marge. Et plus les enfants grandissent, moins ils sont enclins à séjourner chez leurs ascendants. Les colonies de vacances et les séjours linguistiques représentent un coût important, voire une solution hors de portée pour beaucoup de parents. Pour 76% des personnes interrogées, les frais de garde et les activités coûtent "cher". 

La France n'est pas une exception

Les centres aérés sont une autre possibilité. Mais elle n'est pas parfaite. "Le jour de la prérentrée en fait, il n'y a aucun mode de garde, parce que les animateurs font leur rentrée avec les enseignants. Donc on est obligés de poser une journée", témoigne la mère de Tian qui a passé plusieurs semaines au centre aéré de Meudon, dans les Hauts-de-Seine, cet été. Beaucoup ne seraient pas contre raccourcir d'une semaine, la longue pause estivale.

Pour la Fédération des parents d'élèves de l'enseignement public (PEEP), le dossier avance avec difficulté.

"Il faut tenir compte de tous les intérêts. Il y a le tourisme et aussi les professeurs qui ont un certain rythme. On ne peut pas décider de diminuer les vacances sans arriver à un certain consensus", temporise Samuel Cywie, porte-parole de la PEEP.

Si la France se situe dans la moyenne haute, la France n'est pas le pays d'Europe avec la plus longue coupure estivale. Les vacances sont ainsi plus longues en Italie, au Portugal, en Espagne, pour ne citer que quelques exemples. En témoigne la carte ci-dessous, réalisée l'année dernière. Elle montre que les vacances européennes durent entre 6 et 13 semaines.

D. N. avec Joao Alencar et Marine Scherer