BFMTV

INFOGRAPHIES. Le nombre de mentions au bac a considérablement augmenté ces 20 dernières années

BFMTV
Pour les bac technologiques et généraux, le taux de mentions a été multiplié par deux entre 1997 et 2019. La hausse est moins forte pour les bac professionnels.

Avoir une mention au bac, est-ce désormais la norme? Depuis 2013, plus de la moitié des candidats au bac général obtiennent une mention assez bien, bien ou très bien. Dans les années 1990, c'était moins d'un bachelier sur quatre.

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, ce n'est pas la mention AB qui s'est généralisée mais plutôt les B et TB qui ont explosé. Entre 1997 et 2019, le nombre de mentions bien a été multiplié par trois, le nombre de mentions très bien par dix! L'infographie, basé sur des chiffres de l'Education nationale ci-dessous montre l'évolution du taux de mention au Bac général depuis 1997.

L'évolution du taux de mentions est également impressionnante dans le bac technologique, même si elle n'atteint pas des proportions aussi importantes que pour la filière générale. On note même un léger recul depuis 2014.

Le bac professionnel n'a lui en revanche pas connu de hausse spectaculaire des mentions ces 20 dernières années. Son taux de mention était cependant bien supérieur à celui des autres filières au début des années 2000.

Quelle est la filière avec le plus de mentions ?

Si les filières n'existent plus depuis la réforme du baccalauréat, celles-ci ont marqué l'imaginaire des bacheliers depuis 20 ans. En 2019, la filière qui a obtenu le plus de mentions était la S, qui récoltait à elle seule plus de mentions TB que toutes les autres filières réunies (en nombre, pas en taux).

Pourquoi une telle hausse ?

Comment explique-t-on une telle hausse des mentions en à peine 20 ans? Selon l'historien spécialiste de l'éducation Claude Lelièvre, interrogé sur le sujet en 2019 par France Info, le développement des options - où seuls les points au dessus de la moyenne comptent - a joué un rôle important. Pour le spécialiste, elles expliquent une grande partie de la hausse du taux de mentions dans la filière générale:

Près de 26% des mentions très bien obtenues par les bacheliers S, plus du tiers de celles obtenues par les bacheliers ES et environ 40% de celles obtenues par les bacheliers L n'auraient pas été attribuées sans les épreuves facultatives.

D'autres facteurs sont également avancés par l'historien comme l'harmonisation des résultats vers le haut (notamment dans la filière L), les incitations scolaires et les récompenses financières pour les mentions TB...

Louis Tanca Journaliste BFMTV