BFMTV

Edouard Philippe demande un renforcement du plan de lutte contre les noyades

M. Philippe a également demandé "le renforcement" du dispositif "J'apprends à nager" pour les 6-12 ans. (Photo d'illustration)

M. Philippe a également demandé "le renforcement" du dispositif "J'apprends à nager" pour les 6-12 ans. (Photo d'illustration) - DANIEL MAURER / DPA / AFP

Edouard Philippe a demandé que le plan de lutte contre les noyades soit renforcé suite aux nombreuses noyades qui ont eu lieu en France depuis le mois de juin.

Le Premier Ministre Édouard Philippe a annoncé ce mercredi avoir demandé un renforcement du plan de lutte contre les noyades et du programme de formation à la nage dans les écoles. 

La France a enregistré 121 décès par noyades entre le 1er juin et le 5 juillet, soit en moyenne un peu plus de trois morts par jour, a averti la semaine dernière l'agence sanitaire Santé publique France. Si le nombre de décès est en baisse, le nombre de noyades a lui augmenté par rapport à 2015.

Édouard Philippe a "demandé" au ministre de l'Éducation nationale et à la ministre des Sports de déléguer une mission commune "pour proposer une amélioration notable des résultats de la formation à la nage de l'Éducation nationale et déterminer une cible ambitieuse à atteindre d'ici 2022", a-t-on appris dans un communiqué. Le Premier Ministre a également demandé "le renforcement" du dispositif "J'apprends à nager" pour les 6-12 ans.

Une championne du monde reçue à Matignon

Le gouvernement entend ainsi "mobiliser l'ensemble des acteurs concernés pour mieux comprendre les origines de cette tendance et mettre au point un nouveau plan de lutte contre les noyades".

Le Premier Ministre a fait ces annonces après avoir reçu la nageuse Roxana Maracineanu, à qui il a demandé d'accompagner cette mission. L'ancienne championne du monde du 200 mètres dos a plaidé la semaine dernière pour des initiations à la nage plus poussées, regrettant les méthodes actuelles.

L'école a réalisé ces dernières années des efforts pour apprendre aux élèves à nager mais il y a encore des progrès à accomplir: la noyade reste la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les enfants.

J.B avec AFP