BFMTV

Admission post bac: des centaines de lycéens contraints à un second tour 

Un manque d'anticipation est dénoncé par les lycéens, leurs familles et les syndicats étudiants. Des centaines d'élèves de terminale n'ont encore pu valider aucune affectation pour la rentrée prochaine.

Avec l'arrivée de 40.000 nouveaux étudiants supplémentaires en 2017, le système APB (admission post bac), qui sert à l'inscription des élèves de terminale dans le cursus d'études supérieures de leurs choix, est saturé. Des centaines de lycéens se retrouvent sans affectation, y compris dans ce qu'on appelle les pastilles vertes, autrement dit les licences dites hors tension ou accessibles. En attendant, ils sont placés sur liste d'attente.

Cette situation d'expectative est mal perçue par les candidats pour qui ces choix sont déterminants, mais aussi par leur famille et par les syndicats étudiants qui, ensemble, y voient un manque criant d'anticipation.

"Cela fait dix-sept, dix-huit ans que l'on savait que ce baby-boom allait arriver sur le marché des études supérieures et là-dessus, on entend personne", dénonce le père de Juliette, une lycéenne qui n'a vu aucun des ses choix validé.

"Il faut pousser les murs"

Du côté des syndicats étudiants, l'incompréhension est également perceptible. Pour eux, il s'agit avant tout de parer à l'urgence de la situation.

"On est plutôt inquiets, on en appelle au ministère, au rectorat, aux présidents d'universités afin qu'ils prennent leurs responsabilités. Il faut pousser les murs, dédoubler les cours, il faut trouver ses solutions pour faire en sorte que tous ces jeunes-là ne soient pas sur le carreau", explique Lilâ Le Bas, présidente de l'UNEF. 

Selon le portail de coordination de l'Enseignement supérieur, une seconde phase d'admission post bac s'ouvre à partir de ce lundi 26 juin à 14 heures et jusqu'au 1er juillet à 14 heures. Pendant cette période, des propositions d'admission sont formulées auprès des candidats qui doivent y répondre en cas de réponse favorable sous peine de voir leur choix non retenu. Une troisième phase de propositions d'admission aura encore lieu du 14 au 19 juillet.

Procédure complémentaire fin septembre

Si à l'issue de ces trois phases, aucune réponse favorable n'est formulée, une procédure complémentaire s'ouvre, en parallèle, du 27 juin au 25 septembre 23h59. Le but est alors de se porter sur les places vacantes, explique le ministère.

Selon la ministre de l'Enseignement supérieur, les candidats ont de très bonnes chances de trouver des places lors de ce second tour d'APB. Mais la filière sportive Staps, risque en revanche toujours de poser problème.
David Namias avec Véronique Fèvre