BFMTV

Dieudonné: le bras de fer débute cette semaine

L'humoriste Dieudonné, au tribunal correctionnel de Paris.

L'humoriste Dieudonné, au tribunal correctionnel de Paris. - -

Alors que l'humoriste doit entamer sa tournée jeudi à Nantes, Manuel Valls a déclaré dimanche qu'il enverrait "en début de semaine" une circulaire pour interdire ses spectacles.

Pour Dieudonné, la semaine s'annonce décisive. Alors que l'humoriste controversé entame jeudi une tournée au Zénith de Nantes, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a annoncé dimanche qu'il enverrait une circulaire au préfet pour faire interdire ses spectacles "en début de semaine".

Dans la ville de Loire-Atlantique, la venue de l'humoriste divise. Bien sûr, il peut compter sur ses inconditionnels. "Des fois l'humour passe, des fois l'humour ne passe pas. Mais le juger pour ça, je trouve ça stupide", note l'un d'eux. Mais sa venue en dérange d'autres. "Ces spectacles qui ne sont là que pour semer la haine, je ne vois pas l'intérêt", estime une passante.

Et plusieurs associations anti-racistes ont appellé à manifester mercredi soir à 18 heures devant le Zénith de Nantes où il doit se produire. "Nous pensons qu'il faut marquer le coup. Il n'y a pas de raison que ce monsieur se présente à Nantes et qu'il n'y ait aucune réaction", note le président de la Licra de Loire-Atlantique Alain Bunford.

Pas de raison de l'interdire?

Pour l'avocat de Dieudonné, la circulaire de Manuel Valls ne relève néanmoins que de l'intimidation, car il n'existe pas de raison valable d'interdire ses spectacles. "Ce qui peut être décidé par les préfets, c'est une annulation pour des raisons d'ordre public", note Me Jacques Verdier. "Cela consisterait en des manifestations d'une importance grave à l'extérieur de l'enceinte où se produit le spectacle. Et ça, on n'imagine même pas."

La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a rétorqué ce lundi matin sur i>Télé que s'il était "impossible au niveau national d'interdire une série de spectacle", "au niveau local, les préfets doivent avoir la marge de manoeuvre nécessaire pour juger s'il porte atteinte à l'ordre public ou pas." Pour elle, "ce devrait être le cas à Nantes".

Après Nantes, Dieudonné doit se produire dans 26 villes de province. Mais au moins huit d'entre elles, comme Nice, sont déjà parvenues à faire annuler ses spectacles.

M. T. avec Annabelle Vilmont