BFMTV

Coronavirus: Emmanuel Macron appelle les personnes vulnérables à prolonger leur confinement au-delà du 11 mai

S'il a évoqué le retour au travail et la réouverture des écoles à partir du 11 mai, progressivement, le chef de l'État a demandé aux personnes au système immunitaire fragile, notamment les personnes âgées, de prolonger encore un peu plus leur confinement.

"Le confinement le plus strict doit encore se poursuivre" jusqu'au 11 mai, a affirmé Emmanuel Macron dans une adresse solennelle à la nation ce lundi soir. À compter de cette date, selon l'évolution de la propagation de l'épidémie de coronavirus, le retour au travail "du plus grand nombre" et la réouverture des écoles sera envisagée.

Mais ce déconfinement progressif ne concernera pas les individus les plus vulnérables face à la maladie: les personnes âgées ou en situation d’handicap sévère et celles atteintes de maladie chronique. Elles "devront rester confinés même après le 11 mai, tout au moins dans un premier temps", a déclaré le chef de l'État.

"Ces personnes sont majoritaires dans nos hôpitaux"

Invité de l'édition spéciale de BFMTV ce lundi soir, Olivier Véran a étayé les motivations de cette demande.

"Parmi les malades en réanimation, parmi les malades qui décèdent, la plupart sont des personnes âgées, qui sont fragiles, qui sont porteuses de maladies chroniques, respiratoires, cardiaques, qui les rendent plus fragiles encore face à l'agression par le coronavirus, a développé le ministre de la Santé. Ce sont ces personnes là qui sont majoritaires dans nos hôpitaux, ce sont ces personnes là qui nécessitent la protection de tous."

Olivier Véran a ainsi appelé les Français à faire preuve de davantage de vigilance dans les semaines à venir, "et au-delà du 11 mai" pour les protéger et leur permettre de se protéger elles-mêmes.

Florian Bouhot