BFMTV

Brétigny: RFF mis en examen pour "homicides involontaires"

Le train déraillé à Brétigny, le 13 juillet 2013.

Le train déraillé à Brétigny, le 13 juillet 2013. - Kenzo Tribouillard - AFP

Dans l'affaire de la catastrophe de Brétigny, Réseau ferré de France (RFF) mis en examen pour "homicides involontaires", indique un avocat.

Réseau ferré de France (RFF) a été mis en examen mardi pour "homicides et blessures involontaires", a annoncé à la presse l'avocat de l'entreprise Antonin Lévy à l'issue d'une audition par les juges d'instruction chargés de l'enquête sur la catastrophe de Brétigny.

Cette mise en examen intervient un an et deux mois après le déraillement d'un train Paris-Limoges qui avait fait sept morts, le 12 juillet 2013. Le même sort devrait être réservé à la SNCF lors de son audition jeudi.

D. N. avec AFP