BFMTV

EN IMAGES - Accident de train à Brétigny: les témoins sous le choc

I n'y a pas d'enfant parmi les victimes, selon un bilan provisoire.

I n'y a pas d'enfant parmi les victimes, selon un bilan provisoire. - -

Les nombreux passagers qui ont assisté ou vécu la catastrophe ferroviaire vendredi évoquent "des images de guerre", d'une violence rare.

Des voyageurs et des témoins ont raconté vendredi soir "un jeu de massacre", des "images de guerre" et décrit des scènes d'horreur après le déraillement d'un train dans la gare de Brétigny-sur-Orge, dans l'Essonne.

"J'ai vu beaucoup de blessés, des femmes des enfants bloqués à l'intérieur. J'ai tremblé comme un gosse. Les gens criaient. Un homme avait le visage en sang. Ce sont des images de guerre", a témoigné par téléphone Vianey Kalisa, un homme de 30 ans qui attendait son train en gare de Brétigny pour rentrer à Paris. "C'est choquant, je ne l'oublierai pas".

A l'intérieur du train, Marc Cheutin, 57 ans, qui se rendait en week-end dans la Creuse raconte avoir dû "enjamber une personne décapitée" pour sortir du wagon où il se trouvait, réussissant finalement à s'extraire du train avec "quelques égratignures". "Peu après le départ, on a ressenti un premier choc, la voiture dans laquelle je me trouvais a été ébranlée. Il y a tout de suite un deuxième choc, là la rame s'est soulevée, puis un troisième et un quatrième et le wagon s'est couché."

>> Les dernières informations en direct ici

[View the story "Une véritable catastrophe ferroviaire" on Storify]

Alexandra Gonzalez avec AFP