BFMTV

Affaire Nabilla: son compagnon sort de l'hôpital

Thomas Vergara, mercredi, à la sortie de l'hôpital parisien Georges-Pompidou.

Thomas Vergara, mercredi, à la sortie de l'hôpital parisien Georges-Pompidou. - BFMTV

Thomas Vergara doit être entendu dans les prochains jours par la justice, à qui il a décidé de réserver ses déclarations, selon son avocat, qui parle d'un homme "traîné dans la boue". De son côté, Nabilla souhaite faire appel de son placement en détention provisoire.

La démarche assurée mais la mine grave, Thomas Vergara est sorti sans dire un mot mercredi midi de l'hôpital parisien Georges-Pompidou, accompagné par son avocat Me Thierry Fradet. Le jeune homme avait été hospitalisé vendredi dans un état grave après avoir été blessé au couteau dans la nuit, dans une résidence hôtelière de Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine.

Principale suspecte, Nabilla Benattia, starlette de télé-réalité. La jeune femme de 22 ans, qui partage sa vie depuis près d'un an, a été placée en détention provisoire à la maison d'arrêt de Versailles, après avoir donné différentes versions des faits aux enquêteurs pendant sa garde à vue. Une mesure contre laquelle elle souhaite faire appel, "déterminée à se battre" afin de "traverser cette épreuve debout".

Entendu prochainement

Thomas Vergara, lui, doit être entendu prochainement par la justice. "Après être passé tout près de la mort, mon client va mieux. Il va se reposer et devrait être convoqué dans quelques jours chez le juge d'instruction", a indiqué son avocat. "Il va pouvoir raconter précisément ce qui s'est passé ce soir-là."

De versions en révélations

Interrogés dès l'arrivée des secours vendredi dans la nuit, Nabilla et son compagnon ont d'abord évoqué une agression perpétrée par trois jeunes hommes, qui se serait déroulée sur le parking de l'appart'hôtel où Thomas Vergara a été pris en charge. Une version contredite par les bandes de vidéosurveillance, et par l'absence de traces de sang entre le parking et la chambre que le couple occupait à l'arrivée des pompiers, selon nos informations.

Nabilla Benattia a ensuite indiqué que Thomas Vergara se trouvait sous l'empire de la cocaïne au moment des faits. Elle aurait retenu son bras alors qu'il voulait se mutiler, avant de lâcher, à bout de forces. Là, le couteau aurait transpercé le thorax du jeune homme, près du coeur. Une version démentie par son compagnon. La jeune femme a enfin déclaré aux enquêteurs qu'elle était violentée par Thomas Vergara depuis plusieurs mois, sans avoir jamais osé porter plainte ou déposer une main courante contre lui. Une version donnée également par des proches de la jeune femme, dont sa grand-mère, Livia.

"L'ambiance va changer"

"Thomas a jusqu'à présent fait le choix de protéger celle qu'il a aimée", a souligné son avocat. Mais en raison de ces accusations de violence qu'il nie formellement, "l'ambiance va changer", promet le conseil. "Il a été extrêmement déçu. Il a été traîné dans la boue. Il a vécu comme un scandale la manière dont il a été traité. Nous nous sommes constitués partie civile pour avoir accès au dossier car nous sommes choqués par ces propos insoutenables".

De son côté, la jeune femme de 22 ans, mise en examen pour tentative de meurtre et écrouée en région parisienne à l'isolement, sans aucun contact avec les autres détenues, a engagé un avocat supplémentaire pour assurer sa défense: le célèbre pénaliste Me Christian Saint-Palais, qui avait notamment défendu le rappeur Joey Starr par le passé. "Je suis sur le point de la rencontrer. Nous allons voir si nous faisons appel de son incarcération. Rien n'est décidé pour l'instant", a indiqué succinctement l'avocat.

Alexandra Gonzalez