BFMTV

2 ans après les attentats, un rescapé du Bataclan s'est donné la mort

Devant le Bataclan, le 13 novembre 2017, deux ans après les attentats.

Devant le Bataclan, le 13 novembre 2017, deux ans après les attentats. - Stéphane de Sakutin - AFP

Guillaume Valette, rescapé de l'attaque terroriste perpétré dans la salle de concert parisienne le 13 novembre 2015, s'est suicidé dans la nuit du 18 au 19 novembre.

C'est une association qui a fait part de la triste nouvelle. Guillaume Valette, rescapé de l'attentat terroriste du Bataclan, s'est donné la mort, a annoncé ce vendredi soir l'association de victimes des attentats du 13 novembre 2015, 13onze15 - Fraternité et vérité", sur sa page Facebook.

Présent au Bataclan

Le jeune de 31 ans s'est suicidé dans la nuit du samedi 18 au dimanche 19 novembre, soit un peu plus de deux ans après la série d'attentats qui avaient endeuillé Paris et la France, le 13 novembre 2015. Il se trouvait au Bataclan, le soir de l'attaque.

"C’est avec une immense tristesse que nous apprenons le décès de Guillaume Valette. Nos pensées et l’expression de notre profonde sympathie vont à sa famille, à ses amis, à ses proches", écrit l'association.

Un accompagnement nécessaire

Le collectif précise que Guillaume Valette, qui était suivi par un psychiatre et un psychologue, avait cependant refusé l'aide de sa famille ou des associations de victimes, préférant rester seul.

"Avec l’accord de sa famille, nous nous devons de rappeler combien il est important de prendre conscience de la nécessité de se faire accompagner, par sa famille en tout premier lieu, par une association, par un médecin, un psychiatre, un psychologue. Le traumatisme psychologique subi à l’occasion de ces attentats est profond, il est durable, il doit être considéré et soigné", écrit encore l'association 13onze15.

Le 13 novembre 2015, 130 personnes ont trouvé la mort dans une série d'attaques menées à Paris et Saint-Denis, dont 90 au Bataclan. 

A.S.