BFMTV

Quatre départements en vigilance rouge canicule: sorties scolaires et événements festifs annulés

Sorties scolaires et sportives annulées, école facultative, plan bleu dans les hôpitaux... Ce jeudi, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé les mesures exceptionnelles prises dans les quatre départements du Sud concernés par la vigilance rouge à la canicule.

À l'annonce du déclenchement de la vigilance rouge canicule dans quatre départements du Sud de la France, ce jeudi, la ministre de la Santé a énuméré sur notre antenne les mesures prises dans l'Hérault, le Gard, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône.

Météo France a fait savoir que la chaleur serait "exceptionnelle". "On atteindra fréquemment 42 à 45 degrés et des records absolus de températures maximales pourraient être battus", prévoient les prévisionnistes.
  • Sorties scolaires et activités sportives annulées

Lors d'une conférence de presse depuis le ministère ce jeudi, Agnès Buzyn a indiqué que "les sorties scolaires et les événements festifs (seraient) annulés ou reportés sauf s'ils se déroulent dans des lieux frais ou s'ils ne nécessitent pas de déplacements en extérieur. Les activités d'éducation physiques et sportives à l'école seront annulées".

Pendant cette période, "il est demandé aux organisateurs d'accueil collectifs de mineurs, qu'il s'agisse d'activités de loisirs, de séjours de vacances ou de scoutisme, de ne pas prévoir de sorties sauf s'il ces dernières se déroulent au frais, sans nécessité de déplacement".

  • Ecole facultative

La ministre de la Santé a aussi fait savoir que l'école serait facultative tout au long de l'épisode caniculaire "rouge", dans ces quatre départements. Elle a déclaré que "les familles qui le peuvent et le souhaitent seront autorisées à ne pas amener leurs enfants à l'école, après avoir prévenu l'établissement". 

  • Maires et préfets appelés à la mobilisation

Enfin, dans ces quatre départements, les préfets vont activer leur cellule de crise. "Des mesures réglementaires de limitation ou d'interdiction adaptées vont être prises en fonction de l'analyse de la situation, notamment en matière de grands rassemblements ou de manifestations sportives", a déclaré la ministre.

"Les maires sont également invités à poursuivre leur mobilisation de terrain pour accompagner les personnes vulnérables et isolées. Qu'ils fournissent un accès quotidien à l'eau, aux salles rafraîchies en organisant par exemple des navettes de transport."
  • Plan bleu déclenché dans les hôpitaux

Par ailleurs, en guise de prévention, le plan bleu est déclenché dans les établissements médico-sociaux de ces quatre départements, "afin de prendre toutes les mesures nécessaires à la protection de leurs résidents".

"Les capacités de secours seront adaptées", a précisé Agnès Buzyn, avant d'ajouter que les différents établissements de santé "sensibiliseront leur personnel" et que "les maraudes seraient renforcées pour prendre en charge les personnes précaires".

Ce mercredi, le directeur général de la Santé Jérôme Salomon avait prévenu que la France commençait à ressentir "un impact sanitaire de la chaleur".

Jeanne Bulant