BFMTV

Nasa: le mini-hélicoptère Ingenuity survit à sa première nuit glaciale seul sur Mars

Le mini-hélicoptère Ingenuity s'est détaché le 3 avril 2021 du rover Perseverance, sur Mars

Le mini-hélicoptère Ingenuity s'est détaché le 3 avril 2021 du rover Perseverance, sur Mars - AFP PHOTO / NASA /JPL-Caltech/HANDOUT

L'hélicoptère ultra-léger, qui ressemble à un gros drone, s'est détaché samedi du rover Perseverance, qui a atterri sur Mars le 18 février.

Ingenuity a survécu à sa première nuit glaciale sur Mars. Sur la Planète rouge, où le rover Perseverance envoyé par la Nasa a atterri le 18 février, les températures peuvent chuter jusqu'à -90° Celsius. Après avoir franchi cette "étape majeure", le mini-hélicoptère qui était attaché sous le rover est désormais prêt pour son premier vol. Ultra-léger et ressemblant à un gros drone, Ingenuity s'était détaché samedi de Perseverance.

Il se nourrissait jusqu'alors de l'énergie du rover, mais dépend désormais de ses propres panneaux solaires pour être capable de survivre en se réchauffant pendant les nuits martiennes. Pour se détacher de Perseverance, l'hélicoptère de 1,8 kg, qui était maintenu en place avant même que le rover ne quitte la Terre en juillet dernier, s'est déplié tel une sorte de papillon.

"Grand succès"

"C'est la première fois qu'Ingenuity se trouvait tout seul à la surface de Mars", a déclaré dans un communiqué Mimi Aung, cheffe du projet Ingenuity au Jet Propulsion Laboratory (JPL), le laboratoire de la Nasa basé à Pasadena, en Californie.

"Nous avons confirmation désormais qu'il a la bonne isolation, les bons radiateurs et assez d'énergie dans ses batteries pour survivre aux nuits froides, ce qui est un grand succès pour l'équipe. Nous sommes ravis de continuer à préparer Ingenuity pour son premier essai de vol", a-t-elle poursuivi.

Au cours des prochains jours, Ingenuity subira des tests de moteurs et capteurs. Si tout va bien, le mini-hélicoptère devrait effectuer son premier essai de vol. Il n'aura pas lieu avant le 11 avril au soir, selon le JPL.

30 jours de mission

Si d'aventure l'expérience réussissait, il s'agirait d'une véritable prouesse, car l'air martien est d'une densité équivalente à seulement 1% de celle de l'atmosphère terrestre. Ce sera le premier vol d'un engin motorisé sur une autre planète. Composé de quatre pieds, d'un corps et de deux hélices superposées, Ingenuity ne mesure que 1,2 m d'un bout à l'autre de ses pales.

Dès lors qu'Ingenuity peut être autonome et ne plus emprunter son énergie à Perseverance, l'hélicoptère peut envoyer à la Nasa, sur les deux prochains jours, des informations sur sa performance et son contrôle thermique. Cela permettra au JPL de faire les réglages nécessaires à sa survie pendant les 30 jours prévus pour sa mission.

Premier test à 3 mètres de hauteur

Ingenuity est avant tout une démonstration technologique. Cela explique que sa mission soit beaucoup plus brève que celle, de deux ans, du rover sur lequel il a été fixé. Durant ce laps de 30 jours martiens (l'équivalent de 31 jours sur Terre), l'hélicoptère doit pouvoir faire cinq vols d'essai au total. Le premier prévoit de le faire voler à 3 mètres de hauteur, faire un simple tour et revenir sur sa base d'atterrissage, qui mesure 10 mètres carré. Le test ne devrait pas durer plus de 30 secondes. Les vols suivants sont censés être plus longs.

La Nasa a révélé qu'un petit morceau de tissu de l'aéronef des frères Wright ayant décollé il y a plus d'un siècle en Caroline du Nord, aux États-Unis, avait été placé, en hommage, sur Ingenuity. Il se trouve donc actuellement sur Mars.

Jules Pecnard avec AFP Journaliste BFMTV