BFMTV

Les aides à la rénovation thermique: comment ça marche? 

La Cop21 l'a rappelé, il va falloir limiter sa consommation d'énergie et passer aux énergies renouvelables pour limiter le réchauffement climatique. Mais à l'échelle individuelle, il semble parfois compliqué ou trop cher d'agir sur son propre logement. BFMTV a rencontré une propriétaire qui a bénéficié de plusieurs dispositifs permettant de financer des travaux pour réduire sa facture d’énergie.

Un tiers des logements français sont des passoirs thermiques, c'est-à-dire qu'ils laissent passer le froid en hiver et la chaleur en été. Des logements qui nuisent au pouvoir d'achat et à la planète. Face à ce constat, l’objectif du gouvernement est de parvenir à 500.000 rénovations énergétiques par an à partir de 2017.

De nombreuses aides au financement existent, encore faut-il les connaître. Illustration concrète avec des travaux réalisés dans une maison dans l'Oise.

Fenêtres, porte, isolation extérieure, vieille chaudière au fioul troquée contre une chaudière à granulés de bois, VMC... Depuis qu'elle a acheté sa maison en mai 2014, Céline Lesage a orchestré une véritable métamorphose. Elle a senti la différence en passant l'hiver au chaud alors qu'elle grelottait le précédent; et à long terme, les économies d'énergie seront considérables.

1.300 euros d’économies par an

Les travaux ont coûté au total 55.000 euros. Le tiers de la facture de Céline a été pris en charge par l’Agence National de l’Habitat et la région Picardie. Le ménage a mis un apport personnel. Et le reste, a été financé par un crédit d’impôt et un nouveau dispositif: le Tiers financement.

"En réalisant de travaux de rénovation énergétique on va de fait réduire la facture énergétique. Et cette économie on va la considérer comme une nouvelle ressource pour le ménage et l'intégrer au plan de financement", explique Lionel Neukermans, qui a accompagné cette année 400 rénovations énergétiques en Picardie.

Dans le cas de Céline: 1.300 euros d’économies vont être réalisés par an, essentiellement sur la facture de fioul. Ils seront assignés directement au financement de ses travaux, sans passer par une banque. Et elle est ravie d'utiliser une énergie renouvelable à la place du fioul.

Un dispositif d'information sur tout le territoire

Les pouvoirs publics ont mis en place un dispositif d’information efficace: le site renovation-info-service.gouv.fr et le numéro de téléphone 0 810 140 240 – qui vous oriente vers le " point rénovation info service " le plus proche de votre domicile (il en existe 450 dans toute la France). Vous y obtiendrez des conseils gratuits dans tous les domaines (technique, financement, fiscalité, aides…) et une liste de professionnels " reconnus garants de l’environnement " (RGE).

Mais ces démarches sont encore "trop complexes", regrette Anne Bringault de l'ONG Réseau action climat. Il faudrait donc "enclencher la vitesse supérieure pour atteindre le rythme souhaité".

Un constat partagé par l'association UFC-Que Choisir qui regrettait en octobre dernier que les dépenses réelles des ménages pour réaliser des travaux de rénovation énergétique sont restées stables depuis 2009.

Karine Lambin avec Ludovic Samain et François Pitrel