BFMTV

Canicule: partout dans le monde, touristes et habitants tentent de rester au frais

Des touristes se rafraîchissent les pieds dans une fontaine à Montpellier le 2 août, alors que 66 département sont touchés par une vague de canicule.

Des touristes se rafraîchissent les pieds dans une fontaine à Montpellier le 2 août, alors que 66 département sont touchés par une vague de canicule. - PASCAL GUYOT / AFP

Les températures extrêmes continuent de sévir un peu partout dans le monde, particulièrement dans l'hémisphère Nord. Dans le monde entier, touristes et habitants tentent de se rafraîchir tant bien que mal.

Tous les moyens sont bons pour se rafraîchir en cette période de chaleur extrême. Dans le monde entier, et tout particulièrement en Europe du Nord, touristes et habitants redoublent parfois d'inventivité pour se prémunir de la chaleur et éviter les effets du coup de chaud.

Dans la péninsule ibérique, les fortes chaleurs ont déjà fait plusieurs victimes en ce début du mois d'août. Et la canicule s'est également installée en Asie, notamment au Japon ou en Corée du Sud où les victimes se comptent par centaines.

Endroits climatisés

Par temps de fortes chaleurs, l'une des solutions les plus simples reste de se réfugier dans des endroits climatisés tels que les centres commerciaux ou encore les musées. En Corée du Sud, où 28 personnes sont mortes à cause de la chaleur cette semaine, les centres commerciaux climatisés ont remarqué une hausse de 20% de leurs visiteurs ces dernières semaines, rapporte le quotidien britannique The Guardian

Les musées, bien souvent climatisés comme ceux de Munich et de Nuremberg, ont eux-aussi signalé une augmentation significative de leur nombre de visiteurs.

Une femme se promène dans les arcades ombragées de Lisbonne au Portugal, où la caleur a atteint des records ces derniers jours.
Une femme se promène dans les arcades ombragées de Lisbonne au Portugal, où la caleur a atteint des records ces derniers jours. © PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP

Brumisateurs ou points d'eau

A Tokyo au Japon, où les 41 degrés ont été dépassés et où au moins 44 personnes sont mortes, des brumisateurs ont été installés dans des lieux publics pour rafraîchir les passants et de nombreux Japonais ont également été vus dans les rues avec de petits coussinets réfrigérants collés sur le front.

Dans le centre de l'Europe, rapporte la presse locale, beaucoup privilégient les points d'eau. En République Tchèque comme dans le village de Dobřichovice, les gens se baignent dans la Berounka, à 20 km de Prague. Certains sportifs s'adonnent au surf sur une vague artificielle, à l'ombre du parc "English Garden" de Munich en Allemagne, où les températures avoisinent les 33 degrés. A Berlin, les piscines publiques sont surpeuplées, à tel point que certaines d'entre elles ont été contraintes de faire intervenir la police pour faire sortir leurs visiteurs, faute de personnel.

Chambres froides ou bar à glace

En cette période de suffocation générale, une boîte de nuit berlinoise a quant à elle trouvé le bon filon. Nommée l'Angiyok, la boîte propose de venir boire et danser à une température de -10 degrés, parmi 60 tonnes de glace, habillé de manteaux.

Le journal allemand Der Spiegel, raconte qu'un supermarché de la commune de Friedberg dans le centre de l'Allemagne va même jusqu'à faire payer ses clients 3 euros pour leur donner accès à sa chambre froide l'espace de deux minutes.

"Nous avons 37 degrés depuis plusieurs jours ... Cette offre n’est pas un gag marketing comme certains l’ont suggéré, et elle ne me rendra pas riche, mais c'est sérieux, et quelques personnes ont été assez folles pour le faire jusqu'à présent" s'est défendu Lars Koch, le gérant du magasin.

Dans le village tchèque de Dobřichovice, les gens préfèrent se baigner dans la Berounka, à 20 km de Prague.
Dans le village tchèque de Dobřichovice, les gens préfèrent se baigner dans la Berounka, à 20 km de Prague. © Michal CIZEK / AFP

Travail de nuit ou gilets glacés

Au Portugal où les températures ont pu atteindre les 45 degrés, les rues sont désertes. Les parcs de jeux ont été fermés et le public a été invité à limiter ses activités en extérieur. Les fermiers se voient obligés de travailler de nuit, rapporte l'agence AP. Plusieurs régions du Portugal et de l'Espagne ont été placées en vigilance rouge canicule par les agences de protection civiles nationales.

Et en parallèle des traditionnels parasols, ventilateurs, parasols et autres climatiseurs, des gilets remplis de glaçons ou de gel réfrigérant gagnent en popularité, tout comme les ventilateurs portatifs et les ventilateurs solaires.

Un garçon en train de plonger dans le lac de Genève en Suisse, tandis  qu'une femme se protège du soleil à laide d'une ombrelle le 31 juillet dernier.
Un garçon en train de plonger dans le lac de Genève en Suisse, tandis qu'une femme se protège du soleil à laide d'une ombrelle le 31 juillet dernier. © Fabrice COFFRINI / AFP
Jeanne Bulant