BFMTV

Pour 81% des Français, il faut interdire le glyphosate

(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration) - Philippe Huguen-AFP

Ils sont unanimes. Quelque 81% des Français estiment que le glyphosate, cet herbicide controversé, est "potentiellement dangereux pour la santé" et qu'il faut donc l'interdire.

C'est un consensus. Quelque 81% des Français estiment qu'il faut interdire le glyphosate, ce pesticide controversé dont l'avenir est suspendu à une décision de Bruxelles. Ils estiment que cet herbicide chimique le plus vendu au monde est "potentiellement dangereux pour la santé", rapporte un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour Franceinfo et Le Figaro publié ce jeudi.

Unanimes de gauche à droite

Une désapprobation qui fait l'unanimité, quelle que soit l'orientation politique des sondés. Dans le détail: 86% des sympathisants de gauche, 85% de ceux d'En Marche, 75% des sympathisants de droite et 77% du Front national sont favorables à l'interdiction totale de ce produit.

Pas moins de 8500 tonnes de glyphosate sont vendues chaque année en France. Son utilisation dans les espaces ouverts au public est interdite depuis le 1er janvier 2017 et l'utilisation par les particuliers sera proscrite à partir du 1er janvier 2019. Mais elle est toujours autorisée dans l'agriculture. Une pétition qui a recueilli plus d'un million de signatures demande son interdiction totale. Car ce produit est classé cancérogène probable pour l'homme par le centre international de recherche sur le cancer.

En septembre dernier, une étude de l'ONG Générations Futures a notamment montré que plus de la moitié des 30 produits de consommation courante analysés (lentilles, haricots secs, pois cassés, pois chiches, pâtes, biscottes et céréales pour le petit déjeuner) contenaient des traces de cet herbicide

Nicolas Hulot critiqué

Selon cette enquête d'opinion, seuls 19% des personnes interrogées estiment qu'il "ne faut pas l'interdire", parce que "sa dangerosité n'est pas certaine et que les agriculteurs français en ont besoin". 

Autre aspect du sondage: un peu plus d'un Français sur deux estime que Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire, ne s'impose pas suffisamment dans les choix du gouvernement en matière d'écologie. Certains se montrent même particulièrement sévères à son égard: 57% des sympathisants de la gauche de la gauche, 63% de la droite et 69% du Front National jugent que le ministre "ne fait rien" pour l'environnement.

Céline Hussonnois-Alaya