BFMTV

Ordonnances, maladies...: ce que prévoit le plan d'expérimentation du cannabis thérapeutique

Un plant de cannabis (Photo d'illustration)

Un plant de cannabis (Photo d'illustration) - Don MacKinnon / AFP

Le comité d'experts mandaté par l'ANSM présente ce mercredi son plan pour l'expérimentation du cannabis thérapeutique en France.

Fumer un joint sur ordonnance, ce n'est pas pour demain. Si l'Autorité nationale de sécurité du médicament a autorisé une expérimentation du cannabis thérapeutique pour six mois en décembre dernier, le comité d'experts chargé de définir les contours de ce projet a posé des limites claires.

L'utilisation de ce produit, distribué sous différentes formes, sera limitée à quelques patients, à en croire les modalités de délivrance révélées ce mercredi par Le Parisien, avant leur présentation officielle ce même jour. Un registre national électronique va être créé pour assurer le suivi des malades lors de cette expérimentation qui doit commencer début 2020.

Une formation en ligne

Au total, seulement cinq indications ont été retenues pour l'utilisation de ce médicament: les douleurs neuropathiques réfractaires aux thérapies médicamenteuses ou non, certaines formes d’épilepsie sévères et pharmacorésistantes, les soins de support en oncologie, les soins palliatifs et les douleurs de la sclérose en plaques ou autres pathologies du système nerveux central.

Par ailleurs, seuls les médecins spécialistes de ces indications pourront délivrer du cannabis thérapeutique. Le médecin généraliste pourra ensuite prendre la relève, une fois le traitement stabilisé. Cette expérimentation se fera sur la base du volontariat et tous les professionnels de santé qui désirent délivrer une ordonnance de cannabis thérapeutique devront avoir été formé sur une plateforme en ligne.

Huiles, fleurs séchées ou solutions buvables

Les patients pourront consommer ce cannabis sous forme d'huiles ou de fleurs séchées prises en vaporisation pour un effet immédiat. Des solutions buvables ou des capsules d'huiles pour un effet prolongé seront également disponibles. Tous ces médicaments seront délivrés par les pharmacies des établissements de santé ou médico-social lors de la phase de stabilisation. Les pharmacies de ville pourront ensuite prendre la suite.

Le cannabis thérapeutique ne sera toutefois pas produit en France. Le calendrier de l'expérimentation ne permet pas de lancer une production, les produits viendront donc d'autres pays. 

La présentation du plan d'expérimentation du cannabis thérapeutique intervient alors qu'une quinzaine de députés de différents bords ont annoncé vouloir déposer une proposition de loi favorable à la dépénalisation du cannabis à usage récréatif. 

"La politique française de lutte contre le cannabis, essentiellement répressive, n’a pas permis de juguler les trafics et de faire diminuer la consommation. Pire, la demande est en augmentation constante", font valoir ces élus.
Benjamin Rieth