BFMTV

Le site anti-IVG portant le nom de Simone Veil a été suspendu

Le site simoneveil.com a été créé par le groupe anti-IVG "Les Survivants"

Le site simoneveil.com a été créé par le groupe anti-IVG "Les Survivants" - Capture

Mis en ligne mercredi, le site de propagande contre l'avortement, qui a emprunté le nom de Simone Veil, a été suspendu jeudi par son hébergeur.

Mercredi, alors que tous les regards se portaient sur les Invalides où un hommage national était rendu à Simone Veil, une semaine à peine après l'annonce de sa mort, le mouvement anti-IVG baptisé "Les Survivants" lançait le site www.simoneveil.com. Un site de propagande contre l'avortement, dont la porte-parole a expliqué à L'Express avoir voulu profiter de la mort de l'ancienne ministre de la Santé "pour faire réfléchir sur l'IVG".

Mais vingt-quatre heures à peine après sa mise en ligne, l'hébergeur du site a décidé de le suspendre, ont rapporté les militants sur leur compte Twitter.

Invitée jeudi matin sur RTL, l'actuelle ministre de la Santé, Agnès Buzyn, ancienne belle-fille de Simone Veil, a exprimé son "mépris" à l'égard de ce site internet et a dénoncé la "bassesse" de ses fondateurs.

"Face à une grande dame, on s'aperçoit de la bassesse de certains. Qui sont capables effectivement de retourner à leur avantage son nom. Son nom va être beaucoup utilisé, maintenant, je le crains. Pour des causes qui ne sont pas forcément des causes qu'elle aurait défendues, je le regrette. Il faudra la protéger", a-t-elle déclaré.

Mélanie Rostagnat