BFMTV

INFOGRAPHIES. Avec l'épidémie de Covid-19, les passages aux urgences pour grippe ont chuté en 2020

Infographie sur les épidémies de grippe depuis 2012

Infographie sur les épidémies de grippe depuis 2012 - BFMTV

Si le Covid-19 circule à un niveau préoccupant depuis le début de l'automne en France, l'épidémie de grippe n'a, elle, jamais vraiment démarré.

D'ordinaire, entre novembre et mars, les urgences doivent gérer des centaines de patients atteints de la grippe chaque semaine. Mais la situation est différente cette année à cause de l'épidémie de Covid-19, qui a bouleversé le quotidien des Français: restrictions de déplacements, gestes barrières, port du masque, télétravail...

Toutes ces mesures et ces nouvelles habitudes ont considérablement freiné l'épidémie de grippe qui aurait dû s'abattre sur le pays fin 2020 ou début 2021. L'infographie ci-dessous montre le nombre de passages aux urgences pour "grippe" sur 10.000 passages chaque année depuis 2012.

L'épidémie de grippe n'a jamais vraiment démarré en France en 2020

Chaque graphique démarre à la 47ème semaine de l'année (fin novembre) et se termine à la 8ème semaine de l'année suivante (fin février). Comme on peut le voir, les grippes ne surviennent pas toujours au même moment chaque année. En 2020-2021, il semblerait que l'épidémie de grippe n'ait jamais vraiment commencé.

Gestes barrières, confinement et vaccination massive

"C'est plutôt en janvier ou en février" que le pic arrive habituellement, selon l'épidémiologiste Martin Blachier, qui expliquait à BFMTV en décembre l'impact du Covid-19 sur l'épidémie de grippe:

"Les gestes barrières du Covid-19 empêchent la grippe de circuler, et comme la grippe est moins contagieuse, c'est encore plus efficace. (...) On a un point de repère avec ce qui s'est passé sur la grippe dans l'hémisphère Sud: cette année, l'épidémie a été toute petite, du fait très probablement du respect des mesures barrières, du port du masque, de l'hygiène des mains, et peut-être aussi du confinement.

En France, un confinement a été mis en place du 31 octobre au 15 décembre, période où la grippe peut commencer à se propager dans le pays. Un couvre-feu de plus en plus strict a ensuite progressivement été mis en place, restreignant là encore les regroupements et donc les possibililités de contaminations.

Selon l'Enquête CoviPrev, menée régulièrement par Santé Publique France depuis mars 2020 auprès de 2000 Français, les gestes barrières sont désormais une habitude. Au 17 février, 83% des Français déclarent porter un masque en public, 77% évitent de se saluer directement (embrassade, serrrage de main), 69% évitent les rassemblements festifs, 64% se lavent régulièrement les mains.

Autre facteur à prendre en compte: la forte vaccination contre la grippe. Selon des chiffres cités par le Parisien en décembre, la vaccination contre ce virus a été bien plus conséquente en 2020, avec plus de 13 millions de personnes immunisées, contre "seulement" 10 millions en 2019.

Louis Tanca Journaliste BFMTV