BFMTV

"Il n'y a pas d'explosion": le préfet de Moselle affirme que la situation liée au Covid est "stabilisée"

Malgré des chiffres particulièrement élevés en Moselle et la présence de variants du Covid-19, l'épidémie semble "contenue" dans le département, selon le préfet.

"La situation est préoccupante, mais elle est stabilisée." Soumise à une flambée de cas de Covid-19, la Moselle est parvenu à maîtriser l'épidémie, même si les chiffres demeurent "très élevés", reconnaît le préfet Laurent Trouvet interrogé ce mercredi matin sur BFMTV.

Dans le département, 536 personnes sont actuellement hospitalisées et 81 se trouvent en réanimation. Le taux de positivité est de 6,4% alors que la moyenne nationale est de 5,5%, selon les chiffres de Santé publique France, et le taux d'incidence est compris "entre 270 et 290 pour 100.000 habitants", souligne le préfet, alors qu'il est de 188 à l'échelle nationale.

"Situation contenue"

"C'est une situation contenue, sans doute parce que les mesures sanitaires sont bien appliquées ici. Il n'y a pas d'explosion", indique Laurent Trouvet.

Une déclaration rassurante alors que la présence du variant sud-africain dans ce département suscite l'inquiétude des autorités locales. Cette "explosion" ne semble pas non plus avoir eu lieu au niveau national malgré la diffusion des nouvelles formes de Covid-19.

Sur les sept derniers jours, le nombre de nouveaux cas quotidiens en France est de 18.000 en moyenne. Ce nombre est stable, voire a tendance à baisser par rapport aux semaines précédentes, puisque le même calcul effectué le 2 février donnait une moyenne de 20.000 cas par jour.

Ambre Lepoivre Journaliste BFMTV