BFMTV

Homéopathie: 72% des Français y croient, les médecins restent sceptiques

L'efficacité de l'homéopathie n'a jamais été prouvée scientifiquement.

L'efficacité de l'homéopathie n'a jamais été prouvée scientifiquement. - - AFP

Une majorité des Français jugent l'homéopathie bénéfique pour la santé. Les professionnels de la santé y sont beaucoup plus hostiles et ne lui reconnaissent qu'un effet placebo.

Professionnels de santé et patients disent oui aux médecines alternatives et complémentaires (MAC). L’hypnose, l’ostéopathie ou encore l’acuponcture remportent un franc succès, selon le baromètre santé Odaxa réalisé pour France Inter et Le Figaro santé, qui indique que deux Français sur trois sont convaincus de leurs bienfaits pour la santé, et plus de la moitié des médecins (56%) y sont favorables.

L'homéopathie, un placébo?

Mais une discipline des MAC divise: l’homéopathie. 72% des patients sondés estiment que cette médecine douce, sous forme de granules, a des bienfaits sur la santé et plus d’un Français sur deux affirme y avoir recours. Les médecins, eux, y sont beaucoup plus hostiles. Parmi les 515 professionnels de la santé (dont 290 médecins) interrogés, les deux tiers n’y croient pas et considèrent même qu’il ne s’agit que d’un placebo. Seul un médecin sur quatre a déjà recommandé de l’homéopathie à un patient et dans la moitié des cas, il l’a fait sans vraiment croire à l’efficacité du remède.

"Il n'y a aucune étude scientifique publiée, sérieuse, qui démontre une quelconque efficacité de l'homéopathie", explique à France Inter le professeur Alain Fischer, immunologue.

90% des Français font confiance à la médecine 

Alors d’où vient ce hiatus entre les professionnels de la santé et les patients? Peut-être un problème de méconnaissance sur la fabrication de l’homéopathie. Plus de la moitié des Français reconnaissent ne pas savoir précisément comment elle est fabriquée mais 90% d'entre eux sont séduits par son côté "bio", "naturel" et jugé "moins nocif pour l’organisme". Parmi les 995 Français interrogés, 30% avouent même avoir déjà refusé un traitement prescrit par leur médecin au profit de l’homéopathie ou des autres médecines alternatives et complémentaires.

Les Français ne boycottent pas pour autant la médecine traditionnelle, 90% d’entre eux affirment faire confiance à la science et à la médecine. Ils souhaiteraient d’ailleurs être mieux informés: 77% des Français voudraient qu’un site Internet officiel labellisé par l’État leur indique quels soins sont reconnus scientifiquement, et lesquels ne le sont pas.

Ambre Lepoivre