BFMTV
en direct

Covid-19: le nombre de malades en réanimation reste stable avec 3 637 patients concernés

Jean Castex a confirmé ce jeudi l'instauration d'un confinement le week-end dans le Pas-de-Calais et annoncé une accélération de la vaccination, en particulier dans es 23 départements désormais placés sous surveillance renforcée.

C'est la fin de ce live

Merci de l'avoir suivi.

Les élections municipales et régionales reportées en Italie

Le gouvernement italien a annoncé jeudi le report à l'automne d'une série d'élections locales, dont celle de maires de grandes villes, prévues initialement avant l'été, en raison de la persistance de l'épidémie de Covid-19.

Plusieurs villes de premier plan, dont Rome, Milan, Naples, Turin et Bologne devaient élire leur maire en juin, mais l'aggravation de la situation sanitaire aurait compromis le bon déroulement de la campagne électorale.

L'Irlande enquête sur des cas d'enfants mort-nés potentiellement liés au Covid-19

Les autorités sanitaires irlandaises vont enquêter sur quatre cas de bébés mort-nés qui pourraient être liés à l'épidémie de coronavirus, a déclaré jeudi le médecin-chef adjoint de la République Ronan Glynn.

Ronan Glynn a indiqué à des journalistes réunis à Dublin que "quatre signalements préliminaires de mortinaissances potentiellement associées à une maladie appelée Covid placentis" étaient remontés jusqu'aux autorités.

Le Pas-de-Calais confiné le week-end pour au moins quatre semaines

Le Pas-de-Calais sera confiné le week-end pour au moins quatre semaines, d'après une information de BFMTV. Le préfet l'a déclaré aux élus locaux dans la soirée de jeudi, peu après les déclarations du Premier ministre Jean Castex.

Canada: décision imminente sur le vaccin de Johnson & Johnson

Le Canada annoncera d'ici environ une semaine s'il donne son feu vert au déploiement d'un quatrième vaccin contre le Covid-19, celui du groupe américain Johnson & Johnson, a indiqué ce jeudi une haute responsable du ministère de la Santé.

"L'examen de la demande de Johnson & Johnson se déroule très bien, ça progresse et nous nous attendons à ce qu'il soit complété et qu'il y ait une décision dans les prochains jours. Je dirais d'ici environ les sept prochains jours", a dit Supriya Sharma, principale conseillère médicale du ministère, lors d'une conférence de presse.

Le couvre-feu démarrera à 6h ce samedi dans le Pas-de-Calais

Contrairement à ce qu'a indiqué Jean Castex lors de la conférence de presse, le confinement du week-end démarrera bien à 6h samedi dans le Pas-de-Calais, et non à 8 heures. Il prendra fin le lundi à 6h.

Le nombre de malades en réanimation reste stable

Le nombre de malades du Covid-19 en réanimation était quasiment stable ce jeudi, avec 3.633 personnes contre 3.637 la veille, et 293 nouvelles admissions, selon les dernières données de Santé publique France.

Cette stabilisation fait suite à plusieurs jours d'augmentation du nombre de malades dans les services accueillant les cas les plus sévères de la maladie.

Ce chiffre se rapproche des niveaux connus début décembre mais reste éloigné du pic de la 2e vague de l'automne (4.900) et surtout, de la 1ère vague au printemps (7.000).

Au total, 24.891 personnes malades étaient hospitalisés jeudi, un chiffre en légère baisse par rapport à la veille, avec 1.538 nouvelles admissions. En 24 heures, 295 personnes sont mortes à l'hôpital.

"Le confinement n’est pas impossible, mais il n’est pas inéluctable", juge Jean Castex

"En un an, nous avons progressé sur la connaissance du virus, sur les gestes barrières, sur les tests, sur les vaccins", a salué Jean Castex. "Nous avons aussi appris sur l'impact du confinement, son impact économique mais aussi social et humain."

"Le confinement n'est pas impossible mais il n'est pas inéluctable", a jugé Jean Castex. "Mais ce choix du confinement a une contrepartie. Pour le gouvernement, il faut mettre un coup d'accélérateur sur les tests et sur les vaccins. Pour nous tous, c'est de redoubler de vigilance."

"Quand on est soignant, il est de notre responsabilité de se protéger", insiste Olivier Véran

"Nous disposons de vaccins efficaces. Quand on est soignant, il est de notre responsabilité de se protéger soi-même et d'éviter d'exposer ceux dont on prend soin aux risques d'un virus qui peur les percuter durement", a insisté le ministre de la Santé.

Le ministre de la Santé écrira une lettre ce vendredi à destination des soignants pour les inciter à se faire vacciner.

"Les personnes en télétravail présentent un risque d'infection réduit de l'ordre de 30%"

"Les risques de contaminations sont principalement accrus lors des repas, dans des réunions privées ou sur le lieu de travail lorsque la vigilance se relâche", a rappelé Olivier Véran, lors de cette conférence de presse. "Par exemple, les personnes en télétravail présentent un risque d'infection réduit de l'ordre de 30%."

"Dans près de la moitié des cas de contamination qui sont survenus sur les lieux professionnels, les personnes qui ont contaminé leurs collègues étaient symptomatiques mais ne s'étaient pas isolés", a déploré le ministre de la Santé.

"135.000 nouvelles doses seront allouées d’ici ce soir dans les départements prioritaires"

"Il faut maintenant que toute la chaîne suive pour que ces doses soient utilisées le plus rapidement possible. Cela doit être le cas partout et plus encore dans les territoires les plus durement touchés par la pandémie", a expliqué Jean Castex.

"135.000 nouvelles doses seront allouées d’ici ce jeudi soir dans les départements prioritaires. Nous appelons à la mobilisation générale: tout le monde doit être sur le pont", a-t-il poursuivi.

La vaccination en pharmacie disponible "à partir de la semaine du 15 mars"

La vaccination en pharmacie sera disponible "à partir de la semaine du 15 mars", a par ailleurs annoncé le Premier ministre.

Les patients concernés n'auront "pas besoin d'une prescription médicale" et pourront se rendre "directement en officine" pour y recevoir le vaccin AstraZeneca, a indiqué le Premier ministre, ajoutant que les personnes de 50 à 74 ans qui n'ont "pas de pathologie particulière" pourront se faire vacciner "à compter de mi-avril".

"Au moins 10 millions de personnes" vaccinées en première injection à la mi-avril

"Au moins 10 millions de personnes" auront reçu une première dose du vaccin contre le Covid-19, a assuré Jean-Castex.

A la mi-mai, le Premier ministre espère atteindre un nombre de 20 millions de personnes. Enfin, à l'été, il souhaite que 30 millions de personnes, soit les deux tiers de la population de plus de 18 ans soient vaccinées.

Castex appelle "solennellement" les personnels des Ehpad à se faire vacciner

Sur le front de la vaccination, le Premier ministre a appelé "solennellement" les personnels des Ehpad à se faire vacciner "très rapidement" pour permettre le retour d'"une vie sociale apaisée" dans ces établissements.

"Pour que cette vie sociale apaisée de nos aînés résidant dans les Ehpad et les unités de soins de longue durée puisse retrouver sa pleine dimension, il faudra aussi que les personnels de ces établissements se fassent vacciner", a déclaré Jean Castex. "Trop d'entre eux ne l'ont pas encore fait et je les invite solennellement à le faire très rapidement", a-t-il ajouté.

Jean Castex conseille de limiter ses déplacements entre les régions

"J’invite les habitants des 23 départements à risque à ne pas sortir, autant que possible, de leur département ou de leur région s’agissant des départements franciliens", a par ailleurs affirmé Jean Castex.

"C’est une demande de simple bon sens: le virus frappe de manière encore inégale les différentes parties de notre territoire, évitons de le diffuser là où il demeure encore de moindre intensité."

Les manifestations interdites dans l'espace public?

"Les préfets pourront être amenés à interdire les manifestations organisées dans l’espace public, notamment pendant les week-ends, lorsqu’elles présenteront un risque sanitaire avéré au regard de leurs conditions d’organisation", a poursuivi Jean Castex.

Les centres commerciaux non-alimentaires de plus de 10.000 m² fermés dans les "départements à risque"

Les centres commerciaux non-alimentaires de plus de 10.000m², et plus seulement ceux de plus de 20.000 m² comme jusqu'à présent, seront fermés dans les "départements à risque" à partir de ce vendredi soir à minuit.

Trois nouveaux départements sous surveillance, les Hautes Alpes, l'Aisne et l'Aube

Trois nouveaux départements sont par ailleurs désormais sous surveillance renforcée, a annoncé le Premier ministre. Il s'agit des Hautes Alpes, de l'Aisne et de l'Aube. Cela porte à 23 le nombre de départements sous ce statut.

"Trois autres départements (les Hautes-Alpes, l'Aisne et l'Aube) ont connu une progression telle depuis une semaine qu'ils ont franchi le seuil de 250 (cas positifs) pour 100.000 (habitants) et s'ajoutent donc à la liste des 20 départements placés sous surveillance renforcée", a déclaré le Premier ministre.

Le Pas-de-Calais confiné le week-end à partir du 6 mars

Jean Castex a confirmé que le département du Pas-de-Calais serait confiné à partir de ce samedi 6 mars.

"L'incidence y est en effet en progression très rapide", à savoir de "23 % au cours des 7 derniers jours et dépasse dorénavant le seuil des 400 pour 100.000, soit presque deux fois la moyenne nationale", a expliqué le Premier ministre en pointant aussi la saturation des services de réanimation, "au plus haut de tous les départements français".

"Les grandes surfaces commerciales non alimentaires de plus de 5.000 m2 seront fermées" dans le département, a également ajouté Jean Castex.

"Le variant anglais représente maintenant plus de 60% des contaminations"

"Le variant anglais représente maintenant plus de 60% des contaminations", a précisé le Premier ministre.

25.156 malades du Covid-19 hospitalisés

"Nous comptions ce mercredi 25.156 malades hospitalisées pour cause de Covid", a annoncé Jean Castex, soit 500 de moins que la semaine précédente.

Parmi ces malades, 3647 étaient hospitalisés en réanimation, soit 200 de plus en une semaine.

"Cette augmentation n’est pas massive mais elle démontre bien que la pression ne se relâche pas et qu’elle pèse énormément sur nos soignants, ce d’autant plus que cela dure depuis des semaines et des mois", a jugé Jean Castex.

Pas de hausse exponentielle de l'épidémie "à ce stade", selon Jean Castex

"Premier constat, la circulation du virus a continué de progresser", a commencé Jean Castex lors de cette conférence de presse, dressant un bilan de la situation sanitaire. "Mais, il faut le souligner, le virus a progressé à une vitesse moindre que ce que nous pouvions craindre", a-t-il salué.

"Je ne m’en satisfais évidemment pas car il s’agit toujours d’une hausse mais il est clair que nous ne sommes pas confrontés, en tous cas pas à ce stade, à une hausse exponentielle de l’épidémie, comme certains modèles le prévoyaient et comme nous l’avions connu lors des deux premières vagues."

Jean Castex prend la parole

Jean Castex prend la parole pour évoquer les nouvelles restrictions dans les 20 départements placés en "surveillance renforcée".

Le gouvernement va appeler à un dépistage massif ce week-end sur l'ensemble du territoire

Selon nos informations, le gouvernement va appeler à un dépistage massif ce week-end, les 6 et 7 mars, sur l'ensemble du territoire.

Toujours selon nos informations, les agences régionales de Santé vont demander aux laboratoires d'ouvrir le plus largement possible. Des centres de dépistage mobiles devraient également être organisés.

33.000 médecins libéraux inscrits pour vacciner la semaine du 8 mars

Avec 33.000 volontaires, les médecins libéraux seront un peu plus nombreux à vacciner dans leurs cabinets la semaine du 8 mars, a-t-on appris jeudi auprès du ministère de la Santé, qui indique que 765.000 doses d'AstraZeneca ont été commandées.

"Pour cette troisième semaine de la campagne de vaccination en ville avec AstraZeneca, environ 33.000 médecins se sont appariés à environ 12.000 officines, pour un volume de commandes d'environ 765.000 doses", a indiqué la direction générale de la santé (DGS).

Au Brésil, les restaurants et bars fermés à 17h, un couvre-feu à Rio

Rio de Janeiro a annoncé ce jeudi des restrictions de l'activité des restaurants, bars et des plages et un couvre-feu, dans l'espoir de contenir l'épidémie de coronavirus qui flambe au Brésil.

Le décret prend effet vendredi pour une semaine et ordonne la fermeture des bars et restaurants dès 17H00, interdit toute activité de vente ambulante sur les plages très fréquentées en cette fin d'été austral, et ferme les discothèques et clubs de sambas ou autre activités festives. Le décret interdit également la circulation des personnes dans les rues entre 23H et 05H, mais pas celle des véhicules.

Le RN veut rouvrir les lieux culturels, dénonce le confinement du Pas-de-Calais

Le vice-président du Rassemblement national Jordan Bardella a réclamé la réouverture "dès lundi" des lieux culturels tandis qu'un autre vice-président du parti, le maire d'Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais, Steeve Briois, dénonçait le confinement annoncé pour le week-end dans son département.

"L'exception culturelle de la France ne doit pas être la fermeture: rouvrons dès lundi les lieux de culture", écrit Jordan Bardella dans un communiqué.

"Ce principe de précaution maintenu obstinément relève désormais de la superstition. Patrimoine, musées, cinémas, théâtres: rien de scientifique ne justifie la fermeture de ces lieux où un protocole sanitaire strict est aisément applicable, avec le port du masque, une ventilation adaptée, des jauges de fréquentation et une distanciation minimale", soutient le numéro deux du RN, qui invoque "l'esprit de responsabilité des professionnels du secteur".

L'Allemagne autorise le vaccin AstraZeneca pour les plus de 65 ans

Tandis que l'Italie a annoncé bloquer l'exportation vers l'Australie de doses du vaccin AstraZeneca, la commission allemande des vaccins a donné son feu vert à l'administration du vaccin AstraZeneca aux plus de 65 ans, a annoncé le ministère de la Santé.

"La commission des vaccins recommande désormais le vaccin AstraZeneca pour les personnes de plus de 65 ans également. C'est une bonne nouvelle pour les personnes âgées qui attendent une piqûre", a salué le ministre de la Santé, Jens Spahn, dans un communiqué.

Rome bloque l'exportation de vaccins AstraZeneca, une première dans l'UE

L'Italie a bloqué l'exportation vers l'Australie de doses du vaccin anti-Covid d'AstraZeneca produites sur le sol européen, première application d'un mécanisme de contrôle mis en place fin janvier par Bruxelles, a-t-on appris jeudi de source européenne.

Rome a fait part de sa décision à la Commission européenne, qui n'a émis aucune objection. Selon le quotidien La Repubblica, la décision porterait sur 250.000 doses du laboratoire suédo-britannique, très critiqué par les Vingt-Sept pour ses retards de livraison dans l'Union.

Jean Castex s'exprimera à 18 heures

Le Premier ministre s'exprimera dans un peu moins d'une heure et demie pour faire le point sur les restrictions liées au coronavirus dans les 20 départements placés en "surveillance renforcée" la semaine dernière.

Selon nos informations, Paris et la région Île-de-France devraient échapper au confinement le week-end, mais pas le Pas-de-Calais.

Cyrielle Cabot Journaliste BFMTV