BFMTV
en direct

Covid-19: 427 morts au cours des dernières 24 heures, 32.811 hospitalisations

Un patient infecté par le Covid-19 dans une unité de soins intensifs à l'hôpital Albert Einstein de Sao Paulo, Brésil, le 16 novembre 2020

Un patient infecté par le Covid-19 dans une unité de soins intensifs à l'hôpital Albert Einstein de Sao Paulo, Brésil, le 16 novembre 2020 - NELSON ALMEIDA © 2019 AFP

Un Conseil de défense se tient ce mercredi. Une sorte de point d'étape sur Noël, la réouverture des commerces, le vaccin... Avant une prise de parole d'Emmanuel Macron en milieu de semaine prochaine.

Pour l'OMS, la deuxième vague de Covid-19 doit être combattue sans vaccins

Les vaccins n'arriveront pas à temps pour lutter contre la deuxième vague de la pandémie de Covid-19, et beaucoup de pays "vont continuer à l'affronter sans vaccins", a prévenu mercredi le responsable des situations d'urgence de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

"Je pense que cela mettra au moins quatre à six mois avant qu'il y ait des niveaux suffisants de vaccination où que ce soit", a déclaré Michael Ryan, lors d'une session de questions/réponses sur les réseaux sociaux, soulignant que les vaccins ne devaient pas être vus comme une "potion magique".

Covid-19: Bayrou favorable à la réouverture des petits commerces et à une vaccination obligatoire

Le haut commissaire au Plan, François Bayrou, s'est dit "favorable à la réouverture le plus vite possible" des petits commerces, a-t-il fait valoir sur Europe 1.

Il s'est par ailleurs dit favorable à une vaccination obligatoire contre le Covid-19 "quand on se sera assuré que le vaccin marche et qu'il est complètement supporté".

"Heureusement qu'on a des vaccinations obligatoires", a ajouté le haut commissaire au Plan, alors que la question fait débat dans la classe politique, y compris au sein du gouvernement.

New York s'apprête à fermer ses écoles en raison de la pandémie

Selon le New York Times, la ville de New York fermera ses écoles - rouvertes depuis fin septembre - à partir de jeudi afin de limiter la diffusion du Covid-19.

"Nous avons atteint le seuil des 3% de positivité des tests. Malheureusement, cela signifie que les établissements scolaires seront fermés à compter de jeudi 19 novembre par mesure de précautions", a tweeté ce mercredi le maire Bill de Blasio.
"Nous devons combattre la deuxième vague", a ajouté le maire.

La fermeture des écoles était attendue bien que controversée: des tests ont montré que le taux de positivité y était très inférieur au taux moyen de la ville.

Un juge américain interdit d'expulser les mineurs isolés sous prétexte de pandémie

Un juge fédéral a jugé mercredi que la pandémie n'autorisait pas le gouvernement de Donald Trump à expulser immédiatement les mineurs étrangers qui se présentent seuls à la frontière. Le magistrat Emmet Sullivan du tribunal de Washington a estimé que les enfants migrants arrêtés à la frontière sud sans accompagnateur ne pouvaient pas être refoulés sans formalité.

Au nom de la lutte contre le Covid-19, le gouvernement de Donald Trump a adopté au printemps une politique de renvoi immédiat des migrants arrivés illégalement à la frontière et a appliqué cette règle aux mineurs non accompagnés, qui jouissent d'ordinaire de protections supplémentaires.

"Nous sommes ravis que le tribunal ait mis un terme à cette politique cruelle", a commenté Jamie Crook du Centre d'études sur le genre et les réfugiés (CGRS) qui a également participé à la procédure.

Le juge a rappelé au gouvernement qu'il ne pouvait pas "utiliser la pandémie comme prétexte pour se détourner de ses obligations légales envers des enfants qui fuient des persécutions", a-t-elle ajouté dans un communiqué.

32.811 personnes hospitalisées et 427 nouveaux décès au cours des dernières 24 heures

32.811 personnes sont actuellement hospitalisées pour une infection liée au Covid-19, c'est 328 patients de moins qu'hier. 

Au cours des dernières 24 heures, il y a eu 2435 nouvelles hospitalisations  et 4759 personnes sont en réanimation (contre 4838 la veille). 

Santé publique France déplore par ailleurs 427 nouveaux décès.  

Il faut préserver l'accès aux soins aux situations les plus urgentes, recommande le Comité d'éthique

Face à l'"afflux massif de patients Covid", le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) recommande de "préserver l'accès aux soins aux situations les plus urgentes et aux patients qui auraient le plus à perdre d'une absence ou d'un retard de soins" dans un rapport sur le tri des malades Covid et non Covid, publié mercredi. Mais toute discrimination liée à l'âge, au statut social et au handicap chronique, est exclue car "la hiérarchisation de la valeur de la vie doit rester un 'interdit' éthique".

Le Comité se prononce pour des décisions de priorisation "au cas par cas". Il pointe "l'excès de mortalité" parmi les patients non Covid, "en particulier pour les patients souffrant de maladies coronariennes, mais aussi pour les patients atteints de cancer dont le traitement a été retardé".

"Il existe sans doute beaucoup d'autres victimes invisibles et collatérales de cette épidémie, patients non ou moins bien pris en charge", note-t-il.

Une étude danoise pose question sur le masque, sans apporter de réponse

Une étude danoise publiée ce mercredi suggère que le port du masque chirurgical n'a qu'un petit effet pour se protéger du Covid-19, mais de nombreux scientifiques pointent ses limites et soulignent qu'elle ne permet pas d'aboutir à une conclusion solide.

L'un des auteurs, Kasper Iversen a ainsi lui-même déclaré à l'AFP que "les recommandations actuelles (de porter un masque quand la distanciation est impossible, ndlr) ne sont pas sérieusement remises en question par l'étude".

Portant sur 6000 personnes, l'étude montre qu'1,8% des porteurs de masque a contracté le Covid-19, contre 2,1% de ceux qui ne le portaient pas. Un article annexe publié avec l'étude pointe ses importantes limites.

D'une part, elle a été menée dans un pays avec des taux de transmission relativement faibles. Ensuite, moins de la moitié des participants (46%) ont correctement appliqué les consignes de port du masque. Enfin, ses résultats se basent sur des tests de détection des anticorps, dont la fiabilité est variable.

L'armée suisse en renfort des hôpitaux débordés

Le gouvernement suisse a annoncé ce mercredi un renfort militaire accru aux hôpitaux du pays saturés par la deuxième vague de Covid-19. L'armée pourra être appelée en renfort jusqu'à la fin du mois de mars afin de contribuer à la logistique, au traçage des cas contact, et compenser les pertes d'effectifs en cas de contamination. Le canton de Genève, le plus touché du pays, a indiqué mercredi que ses hôpitaux avait réclamé une telle aide après avoir vu le nombre de patients multiplié par 10 en un mois. Le nombre de patients Covid en soins intensifs dans le pays est passé de 148 fin octobre à 543 mardi, selon le médecin en chef de l'armée, Andreas Stettbacher.

Mercredi, la Suisse a enregistré plus de 6000 nouveaux cas et 84 décès, portant le bilan total de la pandémie à près de 280.000 cas confirmés et 3377 morts.

L'Espagne autorise la dernière phase d'essai d'un vaccin

L'Espagne a autorisé ce mercredi le lancement de la dernière phase d'essai clinique d'un vaccin contre le Covid-19, élaboré par le groupe américain Johnson & Johnson, qui sera également testé dans huit autres pays.

Cet essai en phase trois sera mené dans neuf hôpitaux espagnols, d'abord sur des volontaires ne présentant pas de risques particuliers de développer des formes graves du Covid-19, puis sur des patients à risque, a indiqué l'Agence espagnole des médicaments (AEMPS).

Environ 30.000 personnes réparties entre l'Espagne, la France, le Royaume-uni, l'Allemagne, la Belgique, la Colombie, l'Afrique du Sud, les États-unis et les Philippines participeront à l'essai clinique de ce vaccin, qui comprendra deux doses.

Seuls 4 Français sur 10 envisagent de se faire vacciner contre le Covid-19

Selon un sondage Elabe pour BFMTV diffusé ce mercredi, seuls 4 Français interrogés sur 10 envisagent actuellement de se faire vacciner contre le Covid-19, une proportion en baisse de 5 points depuis le 29 octobre.

Ils sont 46% (+6) à répondre qu'ils ne se feraient pas vacciner contre le Covid-19 si un des vaccins était autorisé. 14% (-1) "ne savent pas encore".

50% des hommes interrogés se déclarent prêts à se faire vacciner si un produit efficace contre le Covid-19 était disponible, contre 32% des femmes.

Retrouver tous les chiffres dans notre article >>> Seuls 4 Français sur 10 envisagent de se faire vacciner contre le Covid-19

Un Ehpad de l'Isère perd un tiers de ses résidents

24 résidents d'un Ehpad de l'Isère situé près de Grenoble sont morts ces dernières semaines après avoir contracté le Covid-19, soit un tiers des résidents de l'établissement, selon la direction, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

"L'épidémie au sein de l'établissement est terminée. Plus aucun des résidents qui ont été testés positifs n'est contagieux. La période a été difficile. Nous avons eu un dernier décès ce week-end. Il était temps que cela s'arrête", a souligné à l'AFP Dominique Gerbi, la directrice.

Au total, soixante des quatre-vingt résidents de cet Ehpad situé à Noyarey, dans l'agglomération grenobloise, ont contracté le coronavirus et vingt-quatre en sont morts.

Le Maire demande aux distributeurs de décaler le Black Friday

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire demande aux distributeurs de décaler l'opération promotionnelle "Black Friday" prévue le 27 novembre.

Jean Castex réunira les chefs de partis vendredi

Le Premier ministre Jean Castex réunira les chefs de partis vendredi pour faire le point sur la situation sanitaire, a indiqué Gabriel Attal lors de son point presse.

"Nous ne sommes pas du tout au déconfinement, on en est même loin"

Devant la presse, le porte-parole du gouvernement a tenu à préciser qu'"il pourrait y avoir une adaptation du confinement à partir du 1er décembre, mais nous ne sommes pas du tout au déconfinement, on en est même loin".

Proposition de loi sur l'"extension du délai d'organisation des élections"

Gabriel Attal a rapporté que ce matin, le Premier ministre avait proposé un texte pour "une extension du délai d'organisation des élections législatives et municipales, avec comme limite le 13 juin. Cela a été rendu nécessaire par la crise sanitaire".

"Nous sommes encore très loin d'avoir gagné la guerre contre le virus", affirme Attal

Le porte-parole du gouvernement a rappelé ce mercredi que la France est "encore très loin d'avoir gagné la guerre contre le virus".

"Nous déplorons plus de malades hospitalisés qu'au pic de la première vague, avec 33.170 personnes à l'hôpital dont 4854 en réanimation et 46.000 décès."

Pfizer affirme désormais que son candidat-vaccin a une efficacité de 95%

Pfizer revoit ses chiffres, après avoir intégré de nouveaux résultats de son essai clinique. Le laboratoire et son partenaire BioNTech affirment désormais que leur candidat-vaccin est efficace à 95%, mieux que les 90% initialement annoncés, rapportent les médias américains.

Cette annonce intervient après celle de Moderna, qui revendique un taux d'efficacité de 94,5% pour son sérum.

En Hongrie, l'état d'urgence étendu jusqu'au 8 février

Le confinement partiel décidé en Hongrie n'est sans doute pas prêt de s'arrêter. Les autorités ont étendu jusqu'au 8 février l'état d'urgence, décrété pour lutter contre la seconde vague de la pandémie de Covid-19.

Les restrictions, qui comprennent un couvre-feu entre 20h et 5h, l'interdiction des rassemblements et la mise en place de cours en ligne pour les lycées et les universités, devaient initialement prendre fin le 10 décembre. Elles peuvent désormais être prolongées de deux mois supplémentaires.

À Paris, les commerçants hésitent à maintenir les décorations de Noël

Habituellement, les décorations de Noël commencent à être installées à cette période de l'année. Mais confinement oblige, à Paris, les commerçants hésitent cette fois-ci à se lancer dans l'installation, certes festive, mais coûteuse.

"Honnêtement, nous n'avons pas les moyens cette année", déplore Claire Gros, présidente de l'association des commerçants dans le 2e arrondissement de Paris, sur BFM Paris. "Si la mairie de Paris nous les offre, on ne dira pas non."

Ce chirurgien dit avoir trouvé LA solution pour éviter la buée sur les lunettes quand on porte un masque

En cette période de pandémie, tous ceux qui portent des lunettes en ont déjà fait l'expérience: il est parfois difficile d'y voir clair quand on porte un masque, en raison de la buée qui se forme sur les verres. Un neurochirurgien américain a peut-être trouvé la parade, raconte France Info.

Daniel Heiferman a suggéré sur son compte Twitte rune petite astuce "découverte en salle d'opération": un sparadrap, qui permet de fixer le masque fermement sur le nez. Pas sûr que la solution soit très esthétique, mais elle est apparemment efficace.

La préfecture de l'Oise interdit la chasse dans deux communes après des repas de chasseurs

Dans l'Oise, la préfecture sévit: elle a complètement interdit la chasse dans deux communes du département à la suite de violations des règles sanitaires le week-end dernier par des chasseurs qui ont organisé des repas collectifs.

Elle dénonce dans un communiqué "des regroupements avec repas collectifs et bar ouvert avec distribution d'alcool, sans respect des mesures-barrières et notamment de l'obligation du port du masque".

À la suite de ces manquements, la préfète de l'Oise, Corinne Orzechowski, a décidé d'interdire "de pratiquer tout type de chasse, même de régulation de la faune sauvage" dans les deux communes concernées, Grandru et Morienval. C'est le seul type de chasse autorisée, pour certaines espèces, en cette période de confinement.

Pour le déconfinement, l'exécutif étudie la piste d'un retour du couvre-feu

"Des restrictions perdureront après le déconfinement", a prévenu Jean Castex ce mardi. L'idée pour l'exécutif est de procéder à un déconfinement "par paliers", selon les informations du service politique de BFMTV.

Il pourrait notamment y avoir des mesures pour éviter les rassemblements et déplacements. Parmi les scénarios à l'étude figure le retour d'un couvre-feu, qui serait une mesure intermédiaire avant un retour à la normale. Des dérogations aux restrictions de déplacement sont envisagées pour les vacances de Noël.

À 87 ans, l'un des élus les plus âgés du Sénat américain contracte le Covid-19

L'un des sénateurs américains les plus âgés de la chambre haute a annoncé mardi avoir été testé positif au coronavirus, alors que le pays connaît un embrasement des nouvelles contaminations depuis plusieurs semaines.

"J'ai été testé positif pour le coronavirus", a indiqué sur Twitter Chuck Grassley, qui à 87 ans, est le deuxième élu le plus âgé du Sénat.

Élu président pro tempore du Sénat, Chuck Grassley est le troisième dans l'ordre de succession en cas d'incapacité du président, après le vice-président, Mike Pence, et la présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi.

Le sénateur républicain de l'Iowa a précisé qu'il se sentait bien et n'avait pour le moment "aucun symptôme" mais qu'il se mettait en quarantaine en accord avec les recommandations des médecins et celles des Centres américains de lutte contre les maladies.

La Répression des fraudes met en garde contre des gels hydroalcooliques inefficaces

"Pour être efficaces contre le coronavirus, les gels hydroalcooliques doivent contenir au moins 60% d'alcool", rappelle la Répression des fraudes. Mais ce n'est visiblement pas le cas de tous ceux vendus dans le commerce, révèle France Info ce mercredi matin.

"Nous avons constaté que quelques produits prélevés ne contenaient pas suffisamment d'alcool ", explique Romain Roussel, directeur de cabinet de la DGCCRF, à la radio. "C'est pourquoi nous avons fait classer ces produits en non-conformes et dangereux. C'était le cas en particulier de 13% des produits analysés."

La Représssion des fraudes a déjà procédé à des rappels de produits depuis le début de l'épidémie.

Castex a déjà prévenu: des restrictions "perdureront" après le confinement

Quel sera notre quotidien après le 1er décembre? C'est l'échéance fixée par Emmanuel Macron afin de revoir ou non les modalités de l'actuel confinement. Si le président de la République doit s'exprimer la semaine prochaine à ce sujet, il est d'ores et déjà certain que nous n'allons pas retrouver une vie normale dans l'immédiat.

"Des dispositions de freinage", c'est-à-dire des mesures de restriction, "perdureront" après le confinement, a prévenu Jean Castex ce mardi à l'Assemblée nationale, en précisant que l'épidémie de Covid-19 devrait être "gérée plus dans la durée".

"Mieux la phase actuelle de confinement produira ses effets, plus vite nous pourrons passer à une phase suivante, mais qui ne sera pas un retour à l'ante confinement", a affirmé le Premier ministre. Il a plaidé pour "éviter le stop and go", c'est-à-dire l'alternance de périodes de confinement et de déconfinement.

Un nouveau Conseil de défense ce mercredi matin

Bonjour et bienvenue dans ce nouveau direct consacré à l'épidémie de coronavirus. Cela devient une tradition : ce mercredi matin, un Conseil de défense consacré à la crise sanitaire se tient à l'Élysée avant le Conseil des ministres. Une sorte de point d'étape sur les fêtes de fin d'année, la réouverture des commerces, les avancées sur le vaccin... Avant une prise de parole d'Emmanuel Macron en milieu de semaine prochaine.

BFMTV