BFM Eco

La DGCCRF alerte sur du gel hydroalcoolique inefficace

-

- - DGCCRF

La DGCCRF a lancé ce lundi une campagne de rappel pour des flacons de gel hydroalcoolique de la marque Symex. Ils contiendraient un trop faible taux d’éthanol pour être un virucide efficace.

La DGCCRF bat ce lundi le rappel de flacons de gel hydralcoolique. En l’occurrence, des gels pour les mains de la marque Symex, portant le nom de “Hand Sanitizer”, et pouvant être d’une contenance de 30, 60 ou 100 millilitres, de différents coloris et parfums. 

La Répression des fraudes s’est en effet aperçue que ces flacons avaient une “teneur en éthanol insuffisante pour assurer une véritable action anti-virale et anti-bactérienne”. Autrement dit, ils ne servent à rien pour se protéger d’une contagion au coronavirus. La DGCCRF recommande donc à ceux qui auraient acheté ce produit de “ne plus l’utiliser et de le rapporter au lieu d’achat”. 

Le groupe France Télévisions aurait acheté massivement cette marque de gel et trois autres pour en équiper ses 10.000 salariés, selon cet article du Figaro paru mi-avril. Mais début avril, ses syndicats l'ont alerté que cette marque de gel pourrait être non-conforme, après qu'une mairie du Var qui avait commandé les mêmes produits pour ses soignants libéraux a fait part de ses doutes quant à leur efficacité.

France Télévisions a donc fait tester ses stocks par un laboratoire, qui a attesté que les gels Sanyx ne contenaient que 27% d'éthanol au lieu des 60% jugés nécessaires par l'Agence nationale de sécurité du médicament pour une action virucide efficace. Le groupe, qui avait passé commande auprès d'un pharmacien qui se dit lui-même victime d'une arnaque, envisage de porter plainte.

En attendant, ces gels de marque Symex continuaient ce lundi d'être vendus en ligne sur certains sites, spécialisés ou non dans la parapharmacie

Au tout début de la crise sanitaire, la DGCCRF a ajouté à sa plateforme de signalements des abus commerciaux SignalConso une rubrique uniquement dédiée aux arnaques liées à l’épidémie. Si vous rencontrez des problèmes de prix ou de qualité de masques, gels et autres articles nécessaires en temps de pandémie, vous pouvez les remonter ici

Nina Godart