BFMTV

Dépistage massif en Auvergne-Rhône-Alpes: Véran déplore un "effet d'annonce" de Wauquiez

Laurent Wauquiez a annoncé lundi une vaste campagne de tests en Auvergne-Rhône-Alpes avant Noël. Mais selon le ministre de la Santé, ni le directeur de l'ARS ni le préfet ne sont au courant.

Le ministre de la Santé est loin d'être convaincu par l'annonce de Laurent Wauquiez. Lundi, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a affirmé vouloir lancer une large campagne de tests avant Noël. Entre deux et quatre millions de tests pourraient être effectués dans près d'un millier de lieux.

Sauf que "le directeur de l'Agence régionale de santé n'a pas été informé, ni le préfet", a affirmé ce mardi Olivier Véran, invité de RMC-BFMTV, mettant en garde contre un "effet d'annonce".

Des tests en entreprises et dans les collectivités

Le ministre ne rejette toutefois pas l'idée de mener "des opérations de tests de masse" à l'avenir. "On y travaille avec un certain nombre d'acteurs de santé pour voir la faisabilité d'un tel projet", a indiqué Olivier Véran.

Pour le ministre, au-delà de tester la population, "l'important est d'être sûr de pouvoir mettre les personnes malades à l'abri pour éviter les contaminations", critiquant en creux le plan de Laurent Wauquiez.

Assurant que des opérations de tests allaient être menée "en entreprise et dans les collectivités", Olivier Vérana insisté sur la nécessité de conduire ces campagnes "en concertation avec les autorités de santé". "Parce que sinon vous allez faire quoi? Vous allez tester des gens et après vous leur dites: 'appelez votre médecin, débrouille-vous?' Ce n'est pas possible", a conclu le ministre.

Benjamin Rieth Journaliste BFM Régions