BFMTV

Covid-19: 11 cas du variant britannique confirmés en Île-de-France, "une quarantaine" de cas suspects

Invité de BFMTV-RMC, Aurélien Rousseaux, directeur de l'ARS Île-de-France, a assuré ce mercredi que les autorités mènent "une traque pour essayer de débusquer" le variant anglais du Covid-19.

Au moins onze personnes ont été contaminées par le variant britannique du coronavirus en Île-de-France, a annoncé ce mercredi Aurélien Rousseau, directeur de l'ARS, invité de BFMTV-RMC. "C'est une bataille de tous les instants parce qu'on sait qu'il faut étouffer tous les cas de ce variant", a-t-il prévenu.

Des questions autour de deux cas

Pour neuf de ces onze cas, "on considère que l'incident est clos, on a compris qui avait contaminé, on a limité les chaînes de contamination", a assuré le responsable. "Il en y a deux sur lesquels l'enquête est encore en cours", a-t-il poursuivi, citant en exemple le cas repéré la semaine dernière à Bagneux.

"On a toujours pas compris par qui elle a été contaminée. Elle n'a pas voyagé en Grande-Bretagne, elle n'a pas eu de contact", a indiqué Aurélien Rousseau.

"C'est pour ça qu'on a été voir autour", a-t-il continué, relevant que sur les "1700 personnes qui sont allées se faire dépister, nous avons trouvé 13 prélèvements positifs, dont deux nous faisait penser au variant".

Suspicion autour d'une quarantaine de cas

Outre ces cas confirmés, il y a également des suspicions sur une quarantaine de cas "sur lesquels on a une discordance dans les prélèvements qui pourraient être le variant", a expliqué le directeur de l'ARS Île-de-France. Dès lors, ces personnes sont traitées "comme si elles avaient le variant", a-t-il assuré.

Par ailleurs, toujours selon Aurélien Rousseau, des "suspicions plus faibles" existent sur des personnes ayant réalisées des tests antigéniques dernièrement. "On va refaire les tests pour vérifier que c'est le variant anglais", a déclaré le responsable.

"On est en train de mener une traque pour essayer de le débusquer. Dès qu'on a une suspicion, on va essayer de plaquer ce variant au sol", promet Aurélien Rousseau.

Benjamin Rieth Journaliste BFM Régions