BFMTV

Coronavirus: une progression toujours "exponentielle" de la transmission en France

Un médecin discute avec un patient infecté par le Covid-19, dans l’unité de soins intensifs de l’hôpital Saint-Louis, à Paris, le 28 mai 2020.

Un médecin discute avec un patient infecté par le Covid-19, dans l’unité de soins intensifs de l’hôpital Saint-Louis, à Paris, le 28 mai 2020. - Martin Bureau

36.685 cas ont été recensés en France au cours de la semaine du 24 août contre 27.826 la semaine précédente. Presque tous les indicateurs sont à la hausse.

Une progression "exponentielle". Santé Publique France a publié ce jeudi soir son dernier point épidémiologique relatif à l'épidémie du coronavirus sur le territoire national, et les derniers indicateurs traduisent toujours une poursuite de la circulation du virus.

Un taux de positivité en hausse

Première constat: le nombre de résultats positifs croît plus rapidement que le nombre de tests, qui ont été au nombre de 856.404 durant la semaine du 24 au 30 août, proche de l'objectif du million de dépistages hebdomadaires voulus par le gouvernement. Le nombre de cas confirmés s'élève à 36.785 personnes contre 27.826 lors de la semaine précédente.

Le taux de positivité de ces tests passe ainsi de 3,8 à 4,3% en l'espace d'une semaine alors que le délai entre le début des signes et la réalisation du test augmente et s'élève désormais à 3,8 jours. Et ce alors que "un recours rapide au diagnostic pour les personnes symptomatiques est essentiel afin de permettre de réaliser rapidement le contact tracing ainsi que l’isolement des cas de Covid-19 et de leurs contacts à risque".

19 départements français ont par ailleurs franchi cette semaine-là le seuil d'alerte avec un taux d'incidence (le nombre de personnes infectées en sept jours pour 100.000 habitants) supérieur à 50.

Hausse des cas chez les personnes âgées

Cette hausse de la circulation du virus s'observe pour l'ensemble des classes d'âge et notamment chez les enfants et les personnes les plus âgées: +44% chez les 0-14 ans et +36% chez les plus de 75 ans en une semaine. Reste que, selon Santé Publique France, le virus circule bien plus auprès des jeunes adultes: la semaine dernière, le taux d'incidence était de 101 chez les 15-44 ans contre 18 chez les 75 ans et plus.

Les hospitalisations augmentent elles aussi: 1337 nouvelles personnes ont été prises en charge à l'hôpital au cours de la semaine du 24 au 30 août contre 1084 la semaine précédente. Le nombre de patients en réanimation est également en hausse avec 210 nouvelles admissions en soins intensifs contre 174 la semaine précédente.

Stabilisation du nombre de clusters

Santé Publique France indique toutefois que le nombre de morts liés au Covid-19 dans les hôpitaux et dans les établissements médicaux sociaux se stabilise (109 contre 112 pour la semaine du 17 au 23 août).

L'organisme précise par ailleurs que le nombre de clusters identifiés tend à se stabiliser entre les deux semaines: 175 foyers de contamination pour la dernière semaine du mois d'août contre 199 au cours de la précédente.

Parallèlement à ce point épidémiologique, Santé Publique France a annoncé jeudi avoir enregistré pour la deuxième journée consécutive plus de 7000 cas supplémentaires au cours des dernières 24 heures, signe là encore de la poursuite de la propagation de l'épidémie en France.

Hugues Garnier Journaliste BFMTV