BFMTV

Classes suspendues, établissements fermés: une vingtaine d'écoles perturbées par le coronavirus

Notre antenne a fait le décompte ce jeudi soir des établissements scolaires dont le cours a été altéré par le Covid-19 depuis la rentrée, soit que des classes aient été fermés, soit que l'école elle-même ait dû interrompre ses activités.

Selon notre décompte ce jeudi, deux jours après la rentrée scolaire, effectué après avoir interrogé les académies dans l'absence de chiffres nationaux officiels, une vingtaine d'établissements scolaires ont connu des perturbations, voire des fermetures depuis la rentrée.

> Cinq classes fermées

On compte ce jeudi soir cinq classes fermées, entraînant la mise en quarantaine des élèves concernés. Une classe de CM1 est ainsi fermée à Saint-Priest, dans le Rhône, et les écoliers la composant ont été placés en quatorzaine. Après l'enregistrement d'un cas de coronavirus, trois classes ont été fermées à Balagny-sur-Thérain, commune de l'Oise.

Deux classes ont été fermées à l'école maternelle, à Daumain-de-Monts dans l'Indre-et-Loire. On dénombre deux classes fermées à Paris (l'une de CE2 et une moyenne section de maternelle) tandis qu'un enfant a été dépisté positif. Enfin, une classe a dû fermer à Pontivy, dans le Morbihan, après qu'un enfant de CE1 a été diagnostiqué positif au coronavirus.

> Cinq établissements fermés

Dans d'autres cas, c'est l'établissement tout entier que les autorités ont décidé de fermer, lorsque la disposition des lieux ne permettait pas de circonscrire le danger ou que les cas contacts étaient plus nombreux. Ils sont au nombre de cinq également. C'est ainsi le cas d'école de Saint-Didier-au-Mont d'Or dans le Rhône, ou de celle de Siagues-Sainte-Marie, en Haute-Loire. L'école de Pélissanne, dans les Bouches-du-Rhône, a dû suspendre ses activités après que deux enfants d'une même famille se sont révélés positifs au coronavirus.

Le collège Notre-Dame de Bordeaux devra lui aussi attendre pour rouvrir ses portes (en l'occurrence la semaine prochaine, selon Sud Ouest). On a également signalé un cas particulier en Pyrénées-Orientales, avec la fermeture d'un établissement pendant une journée en raison du recensement du cas positif d'un agent municipal.

> Des enseignants remplacés dans six écoles

Plusieurs organismes scolaires ont dû procéder au remplacement de leurs enseignants, là encore en raison d'infections par le virus. On relève, dans le Nord, l'école maternelle de Leforest, ou encore l'école de Fenain. Une école de Trappes, dans les Yvelines, connaît la même situation, tout comme un établissement de Villeurbanne, près de Lyon, ou encore les petites classes de Fabrègues dans l'Hérault et une école sise au Vigen, dans la Haute-Vienne.

Dans quelques rares cas, la détection de cas n'a pas entraîné la fermeture de l'endroit. Ainsi, les lycées Guillaume Apollinaire de Thiais, dans le Val-de-Marne, et Berthelot de Toulouse, où respectivement, on a dépisté positif un élève de classe de Terminale et positive une enseignante, n'ont pas eu à stopper leur activité. Enfin, trois établissements ont pu la reprendre: deux collèges des Alpes-de-Haute-Provence et une école de Chaville, dans les Hauts-de-Seine.

Véronique Fèvre avec R.V.