BFMTV

Confinement: Macron annonce des "adaptations" pour les Outre-mer

Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée ce mercredi soir.

Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée ce mercredi soir. - BFMTV

Les détails de ces "adaptations" devraient être précisés jeudi.

Au cours de son allocution de ce mercredi soir, Emmanuel Macron a annoncé un reconfinement sur l'ensemble du territoire français pour les quatre semaines à venir. Pour autant, ce dernier sera fait avec des "adaptations" pour les Outre-mer, a également indiqué le président de la République.

"J'ai décidé qu'il fallait retrouver à partir de vendredi le confinement qui a stoppé le virus. Tout le territoire national est concerné, avec des adaptations pour les seuls départements et territoires d'outre-mer", a dit le chef de l'Etat.

Les détails de ces "adaptations" devraient être précisés jeudi. Les territoires d'outre-mer vivent une épidémie du coronavirus en décalage avec la métropole.

Une seconde vague différente

Lors de la première vague, les mesures de confinement avaient été décidées pour l'ensemble du territoire national, outre-mer compris, alors que les territoires ultramarins étaient alors peu touchés par l'épidémie.

Cette décision avait été critiquée, d'autant que certains territoires avaient été ensuite déconfinés, toujours en même temps que la métropole, mais alors que l'épidémie arrivait sur leur sol. Ce fut notamment le cas de la Guyane et de Mayotte, particulièrement touchés par la première vague épidémique, mais à contretemps de l'Hexagone.

Actuellement, si certains territoires - comme la Guadeloupe, la Martinique ou la Polynésie - connaissent une deuxième vague importante, d'autres sont pour l'instant moins touchés par cette recrudescence du virus, comme la Guyane, Mayotte ou La Réunion.

La Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna, qui ont quasiment entièrement fermé leur frontière et instauré des quatorzaines drastiques à l'arrivée, sont actuellement épargnés par l'épidémie.

dossier :

Reconfinement

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier avec AFP Journaliste BFMTV