BFMTV

Confinement et télétravail: Véran se réjouit que les Français et les entreprises "jouent le jeu"

Invité ce mardi sur RTL, le ministre de la Santé a estimé que le confinement était dans l'ensemble bien respecté par la population.

"Il est urgent de nous mobiliser pour respecter ce confinement de façon à lutter avec efficacité contre l'épidémie". Invité ce mardi dans la matinale de RTL, Olivier Véran a assuré que le pays était "armé pour combattre" le Covid-19 à condition que la population se conforme aux règles édictées par le président de la République.

Quatre jours après l'entrée en vigueur d'un nouveau confinement, certes plus souple que celui décrété au mois de mars, le ministre de la Santé s'est réjoui de sa bonne application. Si les images des grandes villes ces derniers jours montrent des rues assez animées, Olivier Véran assure que "les chiffres attestent d'un respect du confinement".

"Les chiffres du télétravail attestent que les entreprises jouent le jeu", a souligné le ministre, évoquant une réduction de 50% de la fréquentation du métro parisien le matin.

"Je ne veux pas culpabiliser les Français"

"Nous aurons des données rapidement" sur l'efficacité du reconfinement, a déclaré le ministre, qui rappelle que l'objectif est de "vivre le plus normalement possible avec le virus, tout en maintenant un taux de contamination le plus faible possible".

Interrogé sur les fêtes de fin d'année, Olivier Véran s'est refusé à "culpabiliser les Français". "Nous préparons Noël dans la joie mais il faut aussi anticiper que le virus sera toujours là et qu'il faudra s'y adapter", a-t-il conclu.

Un peu plus tard dans la matinée, en visite dans un entrepôt des Banques alimentaires à Gennevilliers, dans les Hauts-de-Seine, le ministre a assuré que "Noël sera toujours Noël". "Noël aura évidemment lieu dans tous les cas de figure et se fera dans la joie", a-t-il affirmé, tout en rappelant que de grands rassemblements en espaces clos étaient difficilement envisageables cette année.

"On sait très bien que la situation sanitaire ne nous permettra pas de le faire, pour le Nouvel An par exemple. Mais cela n'empêchera jamais de mener des célébrations, de se préparer, de fêter, de se retrouver toujours en faisant attention à ne pas faire circuler le virus".

Lundi, d'après les derniers chiffres publiés par Santé Publique France, 52.518 nouveaux cas de contamination au Covid-19 ont été rapportés positifs en 24 heures. 418 décès ont par ailleurs été enregistrés en 24 heures dans les hôpitaux où 430 nouveaux patients ont été admis en réanimation.

dossier :

Reconfinement

Mélanie Rostagnat Journaliste BFMTV