BFMTV

Chute des températures: le froid rend-t-il vraiment malade?

La baisse des températures est souvent accompagnée par une hausse des maladies infectieuses et virales. Pour autant, le froid n'est pas le vrai responsable.

Une vague de froid glaciale touche actuellement plusieurs pays d'Europe, n'épargnant pas la France. Ce lundi, les températures sont négatives dans une très grande partie du pays, accentuées par un vent de nord-est. Un phénomène qui peut avoir de nombreuses conséquences, en premier lieu sur la santé. Comme le rappelle Santé publique France sur son site, la baisse des températures est souvent accompagnée par une hausse des maladies infectieuses: "rhume, grippe, rhinopharyngite, gastro-entérite...". D'après certains chercheurs, le temps froid et sec serait d'ailleurs en lui-même un facteur favorisant le virus de la grippe.

Pour autant, le froid ne rend pas malade à proprement parler, ce sont ses conséquences qui favorisent la transmission des infections saisonnières. Le sempiternel conseil "couvre-toi, tu vas attraper froid", est en soi un abus de langage.

Limiter le confinement

Le confinement, qui peut devenir un réflexe lorsque le thermomètre descend brutalement, est le premier responsable. Pour éviter la propagation des maladies, Santé publique France recommande de se laver régulièrement les mains avec du savon liquide de préférence, plus hygiénique que le savon solide, et de bien les sécher ensuite. Mieux vaut utiliser ensuite des mouchoirs en papier, à jeter dans une poubelle fermée, et se couvrir la bouche si l'on tousse ou éternue.

Surtout, il faut penser à aérer chaque pièce du logement tous les jours, pendant au moins 10 minutes, afin de renouveler l'air à l'intérieur des maisons et appartements. De manière plus générale, il convient de limiter les contacts directs avec d'autres personnes, mais aussi d'éviter autant que possible les lieux très fréquentés.

Attention au choc de température

"Si l'on sort dans le froid sans être suffisamment couvert, on est plus exposé à attraper un virus que si on est dans une atmosphère plus tempérée", explique sur BFMTV le docteur Marie-Laure Alby, médecin généraliste.

Comme l'explique la praticienne, lorsque l'on a froid, on est plus exposé aux virus qui passent parce qu'on a alors moins de défenses immunitaires, l'organisme étant concentré sur ses efforts pour lutter contre le froid.

Booster ses défenses immunitaires

Il existe plusieurs façons d'aider son système immunitaire pendant une période de froid. Parmi les produits les plus connus, la gelée royale, la propolis. Et parmi les moins connus, le ravintsara, une plante reconnue pour ses propriétés anti-virales.

"C'est une plante qui renforce le système immunitaire, qui peut également être anti-bactérienne, anti-virale et qui stimule également le psychisme, quand on est fatigués, déprimés, surtout en hiver, puisqu'on ne voit pas beaucoup de lumière", explique Florence, pharmacienne à Paris, interrogée par BFMTV.

Enfin, l'alimentation est la clé pour rester en forme. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, il faut éviter de manger trop gras et privilégier les fruits et les légumes, biologiques si possible.
C.V. avec Sophie Hébrard et Lorine Velay