BFMTV

Blanquer affirme que les vacances scolaires de février sont maintenues aux dates prévues

Jean-Michel Blanquer à l'Assemblée nationale le 1er décembre 2020

Jean-Michel Blanquer à l'Assemblée nationale le 1er décembre 2020 - Alain JOCARD © 2019 AFP

Sauf aggravation incontrôlable de l'épidémie de Covid-19, le ministre de l'Éducation nationale a déclaré vouloir faire en sorte de "tenir au maximum le calendrier" scolaire initial.

Comme dans d'autres domaines, une déclaration ministérielle d'un jour peut être contredite le lendemain par l'épidémie de Covid-19. En sera-t-il ainsi pour les vacances scolaires de février? Invité de RTL ce vendredi, Jean-Michel Blanquer a affirmé qu'elles avaient "vocation à être aux dates prévues". Il a ajouté que, comme à l'accoutumée, elles "dureront deux semaines".

Pour justifier ce maintien, le ministre de l'Éducation nationale a expliqué ne pas vouloir "troubler les familles, le pays et les élèves".

"Ce que je viens de vous dire peut encore évoluer en fonction de la situation, mais mon objectif est de tenir au maximum le calendrier", a-t-il ajouté. "On est toujours sur le principe de deux semaines de vacances, aux dates prévues."

Contamination "limitée"

Jean-Michel Blanquer a rejeté l'idée selon laquelle un nouveau confinement était désormais inévitable.

"Nous savons qu'il faut faire face à une situation compliquée. Je tiens à dire que (...) notre taux de positivité en milieu scolaire n'a pas changé, il est de 0,3% sur des milliers de tests que nous faisons", s'est-il réjoui.

Pour l'instant, la propagation du coronavirus dans les écoles demeure "sur une sorte de plateau", rapporte le ministre de l'Éducation nationale. "Il peut y avoir de la contamination, mais elle reste limitée par rapport à la situation générale", dit-il.

Jules Pecnard Journaliste BFMTV