BFMTV

Allergie au pollen: les plantes à éviter selon le mois et la région

Un arbre expulse ses pollens

Un arbre expulse ses pollens - Matt Batchelor / Flickr

Qui dit printemps, dit pollen. Pour les allergiques, mieux vaut éviter certaines plantes, selon le mois et la région d’habitation. Pour savoir lesquels, consultez notre calendrier interactif de la pollinisation en France

Pour certains, le printemps annonce l’arrivée des beaux jours, pour d’autres, le début des allergies. C’est durant la saison des amours que de nombreuses plantes se reproduisent, libérant leurs pollens dans les airs. Logiquement, la Journée française de l’allergie se déroule ce mardi 21 mars, pour la onzième édition.

Les mois de mai à juin sont les pires pour les allergiques

Éternuements répétitifs, nez qui coule, yeux et gorge irrités, une réaction allergique au pollen peut s’avérer très gênante. Elle concerne près d'un tiers des Français. Pour la prévenir, mieux vaut éviter certaines plantes à certaines périodes de l’année.

De janvier à septembre, divers pollens se succèdent dans les airs. Dans le Sud, dès fin janvier, les arbres comme le cyprès, le genévrier ou encore le thuya propagent leurs semences dans les airs. De mai à juin, c’est au tour des graminées, qui représentent plusieurs milliers d’espèces: blé, chiendent… C’est la pire période pour les allergiques.

Les herbacés, comme l’ambroisie, l’armoise ou le plantain continuent de se reproduit de juillet à octobre. Découvrez ci-dessous notre calendrier interactif de la pollinisation en France. Le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) publie également chaque semaine un bulletin de vigilance allergo-pollinique.

Emeline Gaube