BFMTV

Âge, sexe, durée d'hospitalisation: le profil des patients Covid-19 lors de la première vague

Personnel soignant dans un hôpital de Saint-Denis, le 17 juillet 2020

Personnel soignant dans un hôpital de Saint-Denis, le 17 juillet 2020 - JOEL SAGET / AFP

Parmi les malades admis à l'hôpital pour Covid-19 entre le 1er mars et le 15 juin, les hommes sont surreprésentés, ainsi que les personnes de plus de 70 ans.

Alors que certains hôpitaux alertent sur l'augmentation du nombre de patients hospitalisés pour Covid-19, la Drees (Direction de la Recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques) publie ce vendredi des données sur les malades de la première vague.

Grâce aux informations recueillies par le SI-VIC (système d'information pour le suivi des victimes), elle analyse le parcours type de 90.800 patients atteints du coronavirus et hospitalisés pendant la première vague de l'épidémie en France, entre le 1er mars et le 15 juin.

8 à 20 jours d'hospitalisation en moyenne

Selon les données fournies, la durée médiane d'un séjour en MCO (hospitalisation conventionnelle ou soins critiques), est de 20 jours, quand le patient est passé par les soins critiques (terme mêlant la réanimation, les soins intensifs et les soins continus), et de 8 jours s'il n'a vécu qu'une hospitalisation conventionnelle.

Le cas de figure majoritairement représenté dans les 90 jours suivant une hospitalisation est le retour à domicile (74%), que le malade soit passé, ou non, par les soins critiques. Et "81% des patients hospitalisés atteints de la Covid-19 ne sont pas passés par un service de soins critiques".

En cas de passage par les soins critiques, 73% des séjours "s’achèvent par un retour à domicile, et 27% par un décès". Globalement, l'admission dans un hôpital pour Covid-19 est suivie d'un décès dans 19% des cas.

Toutefois, entre le 1er mars et le 15 juin, "la mortalité à 90 jours selon la date d’entrée en hospitalisation conventionnelle ou en soins critiques diminue au cours du temps", écrit la Drees. "Ce fait pourrait s’expliquer par une meilleure connaissance de la maladie et une meilleure prise en charge à l’hôpital, ainsi que, dans une certaine mesure, par un effet de moindre tension sur les capacités hospitalières".

Un âge médian de 71 ans

Ces constations restent des moyennes, qui divergent grandement selon le sexe et surtout l'âge des patients Covid-19. Ainsi, "l’âge médian des personnes hospitalisées en MCO est de 71 ans et l’âge médian des personnes décédées à l’hôpital est de 81 ans", observe la Drees. Le taux de mortalité est de "2% pour les personnes hospitalisées de moins de 40 ans, il atteint 33% parmi les plus de 80 ans".

L'institution observe également que si les personnes âgées de plus de 70 ans sont surreprésentées dans les hospitalisations, elles ne le sont pas forcément dans les services de soins intensifs. "Les 75 ans ou plus représentent 43% des hospitalisations en MCO et 68% des décès, mais seulement 20% des hospitalisations en soins critiques".

Nombre de patients du Covid-19 hospitalisés par âge entre le 1er mars et le 15 juin
Nombre de patients du Covid-19 hospitalisés par âge entre le 1er mars et le 15 juin © Drees
"Ceci peut notamment être dû aux pratiques médicales, car la ventilation/intubation présente des risques élevés pour les plus âgés", explique la Drees, et lorsque les hôpitaux étaient saturés, les médecins laissaient plus jeunes accéder à ce soin.

"Les hommes sont surreprésentés"

"Les hommes sont surreprésentés parmi les personnes hospitalisées en soins critiques (70%), parmi les personnes décédées (60%), et dans une moindre mesure parmi les personnes hospitalisées (55%)", écrit l'institution. La durée de séjour à l'hôpital est également "systématiquement plus faible chez les femmes".

Ces données ont toutefois évolué en quelques semaines: jusqu'à mi-avril, 57% des patients admis pour Covid-19 à l'hôpital étaient des hommes, et du 15 avril au 15 juin, ce chiffre descend à 51%. "Les femmes étant moins souvent atteintes par des formes graves de Covid, cette évolution du profil des patients admis en MCO pourrait donc refléter l’hospitalisation de patients moins sévèrement atteints" au fil du temps, liée à une baisse de la saturation des hôpitaux, explique la Drees.

Taux de mortalité par âge et sexe de personnes hospitalisées pour Covid-19 du 1er mars au 15 juin
Taux de mortalité par âge et sexe de personnes hospitalisées pour Covid-19 du 1er mars au 15 juin © Drees
Enfin, l'étude note des différences au niveau régional: "le taux de mortalité à 90 jours apparaît supérieur à la moyenne nationale en Île-de-France, dans le Grand-Est et dans les Hauts-de-France", note la Drees. "Cela peut tenir aux disparités des populations de chaque région en termes de comorbidités et de facteurs de risques, à la situation épidémique locale, ou au taux d’hospitalisation dans la région, sans que la présente étude ne permette de trancher".
Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV