BFMTV

Wauquiez: Ferrand et Sarnez "n'ont plus leurs places" à l'Assemblée

Laurent Wauquiez déplore que deux des ministres démissionnaires quittent le gouvernement pour prendre la tête de groupes parlementaires à l'Assemblée nationale.

Laurent Wauquiez veut faire tomber des têtes. Alors que Richard Ferrand et les ministres du MoDem quittent le gouvernement en raison de soupçons judiciaires, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes demande sur notre antenne que Richard Ferrand et Marielle de Sarnez ne président pas les groupes de La République en marche et du MoDem à l'Assemblée nationale. 

"Il y a trop de doutes pour qu'ils restent au gouvernement, mais par contre ils vont à l'Assemblée nationale ? C'est une crise gouvernementale majeure et un scandale politique", s'offusque Laurent Wauquiez.

La majorité "amputée"

Le président de région s'est directement adressé à Emmanuel Macron: "Ne mettez pas deux personnes entachées par des affaires à la tête de groupes parlementaires. Si Richard Ferrand (qui a promis mardi de ne pas faire jouer son immunité parlementaire, NDLR.) et Marielle de Sarnez n'ont plus leurs places au gouvernement pour des raisons éthiques et morales, ils n'ont plus leurs places à la tête de groupes parlementaires fondamentaux pour la majorité."

"Emmanuel Macron a nommé quatre ministres qui étaient entachés", fustige Laurent Wauquiez.

L'ancien ministre chargé des Affaires européennes s'est satisfait des démissions de François Bayrou, Marielle de Sarnez, Sylvie Goulard et Richard Ferrand: "Il était temps, et ça n'a que trop attendu. Vous avez quatre ministres qui sont sortis du gouvernement moins d'un mois après sa nomination. Vous avez un quart du gouvernement qui part. La majorité a été amputée d'une jambe." Le parti présidentiel conserve toutefois à lui seul la majorité des sièges à l'Assemblée nationale.
Louis Nadau