BFMTV

Une "fatwa" avait "manifestement" été lancée contre le professeur décapité, estime Darmanin

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, le 12 août 2020 au Mans

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, le 12 août 2020 au Mans - JEAN-FRANCOIS MONIER © 2019 AFP

Le ministère de l'Intérieur est revenu longuement, ce lundi matin, sur l'assassinat de Samuel Paty vendredi dernier à Conflans-Sainte-Honorine.

Ce lundi sur les ondes d'Europe 1, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin est revenu sur l'assassinat de Samuel Paty vendredi dernier à Conflans-Sainte-Honorine. Selon lui, le père d'une collègienne ainsi que le militant islamiste radical Abdelhakim Sefrioui "ont manifestement lancé une fatwa" contre le professeur pour avoir montré en classe des caricatures de Mahomet.

"Ils ont manifestement lancé une fatwa contre le professeur", a déclaré le ministre de l'Intérieur sur Europe 1, en désignant les deux hommes, qui font partie des onze personnes gardées à vue dans l'enquête sur cet attentat perpétré vendredi par un Russe tchétchène de 18 ans.
https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier avec AFP Journaliste BFMTV