BFMTV

UMP : un vote pour un nouveau vote

Véronique Jacquier

Véronique Jacquier - -

Copé et Fillon se sont mis d’accord et il est encore question de voter ! De faire voter les militants à l'UMP pour savoir s’il faut revoter pour élire un nouveau président !

A l'UMP les militants vont voter pour savoir s'il faut revoter. François Fillon et Jean-François Copé se sont mis d'accord lundi soir. Ça veut dire que les deux hommes ne veulent pas d'un nouveau vote. Mais aucun des deux ne veut prendre la responsabilité de rompre l'accord conclu après le fiasco pour la présidence du parti en novembre. Donc ils se tournent vers les militants dont ils savent parfaitement qu'ils ne veulent pas d'un nouveau vote pour trouver un président à l'UMP. Vous avez compris ?

Non je n'ai rien compris !

C'est normal ! Il n'y a rien à comprendre. Sauf qu'il n'y a pas de pilote dans l'avion.

Oui. Ça il y a longtemps qu'on l'avait compris ! Mais qu'est ce qui se trame en coulisse ?

Rien. Copé et Fillon s'observent avec le doigt sur la gâchette. Les militants, j'en ai interrogé quelques-uns, sont catastrophés. D'autant que le parti risque vraiment de se prendre un coup de massue dans les prochains jours. Le Conseil constitutionnel doit dire s'il invalide ou non les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy. Si l'UMP est privée des 11 millions d'euros de subventions liée à la présidentielle, c'est la faillite. Donc les militants sont mals, les députés ont le moral à zéro. Et Jean-François Copé et François Fillon ne s'occupent que de leurs affaires personnelles. Copé court après les manifestants anti-mariage gay. Et Fillon court après les décorations !!! Il était au Japon, il rentre du Quatar. On attend de lui qu'il mette les mains dans le cambouis. Qu'il soutienne son ancienne ministre Nathalie Kosciusko-Morizet dans sa campagne pour la mairie de Paris. Et bien il n'est pas là...

C'est vrai, l'UMP organise des primaires à Paris... Ça donne quoi ?

Ça donne qu'il a fallu sortir de la naphtaline Bernadette Chirac ! Elle est venue plusieurs fois soutenir NKM et sa marotte pour la ville de Paris. C'est encore et toujours les motocrottes comme du temps de Chirac. Elle l'a dit. Bon ça ne suffit pas pour faire gagner une primaire. Primaire qui est sur la mauvaise pente ! 14 000 inscrits là où l'UMP en espérait 50 000. Et le pompon : des candidats pour certains qui commencent à s'envoyer à la figure des soupçons de fraude !

Et la fatwa lancée contre NKM par les anti-mariage gay, est-ce qu'elle prend à quelques jours du scrutin, le 31 mai ?

Difficile à dire. L'entourage de NKM reste fébrile. Il y a, c'est sûr, une forte mobilisation des anti-mariage gay. Et en coulisse, les proches de NKM vont jusqu'à craindre que des socialistes viennent voter pour faire élire un candidat qui ne ferait pas peur à Anne Hidalgo. Décidemment, la droite a voulu ses primaires, mais c'est comme pour le vote pour la présidence de l'UMP, il n'y a rien à faire, elle est fâchée avec les élections !

Véronique Jacquier