BFMTV

Primaire à droite: Juppé cède du terrain à Sarkozy et Fillon

A quatre jours du premier tour de la primaire, Alain Juppé poursuit la course en tête mais voit sa cote de popularité baisser de 5 points. Derrière Nicolas Sarkozy, toujours deuxième, François Fillon confirme sa troisième place et creuse l'écart sur Bruno Le Maire.

Les écarts se resserrent à quatre jours du premier tour de la primaire de la droite et du centre. Dans un nouveau sondage Elabe pour BFMTV, le favori Alain Juppé reste en tête mais voit ses concurrents Nicolas Sarkozy et François Fillon grignoter pas à pas des suffrages.

Crédité de 34% des intention de vote au premier tour, le maire de Bordeaux perd cinq points. Alain Juppé voit revenir Nicolas Sarkozy pour lequel 30% des personnes interrogées disent vouloir voter, mais aussi François Fillon. L'ancien Premier ministre maintient sa dynamique en gagnant six points et atteint les 21% d'intentions de vote. Bruno Le Maire occupe lui la quatrième place avec 7% des suffrages (- 4 points) devant Nathalie Kosciusko-Morizet (5%), Jean-François Copé (2%) et Jean-Frédéric Poisson (1%).

La question de la participation

Cette remontée à la troisième place de François Fillon semble se faire au détriment d'Alain Juppé. En effet, si l'ancien président de la République est toujours en tête auprès des sympathisants de Les Républicains (41%), le maire de Bordeaux perd six points (26%) alors que le député de Paris en gagne 7 et talonne d'un point ce dernier. Le maire de Bordeaux pourrait également pâtir de la candidature d'Emmanuel Macron qui séduit les électeurs centristes.

La situation est identique pour les seuls sympathisants de la droite et du centre. Alain Juppé, qui perd 7 points pourrait alors être battu par Nicolas Sarkozy qui arrive en tête avec 33% des intentions de vote. Le maire de Bordeaux, deuxième (31%), arrive devant François Fillon (25%). L'enjeu de la participation apparaît alors d'autant plus crucial pour ce scrutin: plus la participation sera forte, plus Alain Juppé devrait en profiter.

Juppé profite du report des voix

L'écart se resserre également le second tour de la primaire qui devrait avoir lieu le 27 novembre. Toujours donné gagnant Alain Juppé obtiendrait 56% des suffrages, perdant ainsi 5 points. Dans cette configuration, toujours considérée comme la plus probable, Nicolas Sarkozy serait crédité de 44% des voix. Le maire de Bordeaux bénéficient d'un plus large report des voix des autres candidats.

Le maire de Bordeaux profite d'un soutien des sympathisants de la droite et du centre plus important mais chez les électeurs des Républicains c'est toujours l'ancien président de la République qui ressort vainqueur (56% contre 44% pour Alain Juppé).

Sondage réalisé par Internet du 9 au 15 novembre auprès d'un sous-échantillon de 680 individus inscrits sur les listes électorales extrait d'un échantillon de 7.003 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus

J.C.