BFMTV

94% des Français pour la déchéance de nationalité des terroristes binationaux

Les Français de tous bords approuvent la déchéance de nationalité pour les terroristes.

Les Français de tous bords approuvent la déchéance de nationalité pour les terroristes. - Remy Vincent - Flickr

L'Opinion en direct - Les mesures proposées par François Hollande pour renforcer la lutte contre le terrorisme obtiennent un large soutien auprès des Français. L'opinion publique verrait toutefois d'un bon oeil la constitution d'un gouvernement d'union nationale.

L'unité nationale règne dans l'opinion publique française. Alors que les députés ont affiché mardi lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale un spectacle indigne, selon de nombreuses réactions, multipliant huées et vociférations, l'opinion publique se montre soudée derrière son gouvernement.

D'après le sondage Elabe "L'opinion en direct" pour BFMTV publié ce jeudi, les mesures proposées lundi par François Hollande devant les parlementaires réunis en congrès à Versailles recueillent un large soutien auprès de l'opinion publique, au-delà des clivages partisans. Ainsi, 94% des Français soutiennent la proposition de déchoir de la nationalité française les personnes condamnées pour terrorisme. A condition qu'elle dispose d'une autre nationalité. 78% des sondés se disent même "tout à fait favorables" à cette disposition.

La déchéance de nationalité approuvée par tous les camps

La mesure permettant d'assigner à résidence ceux qui reviendraient de Syrie ou d'Irak, votée jeudi dans le cadre du projet de loi prolongeant l'état d'urgence, obtient le même nombre d'opinions favorables. Même succès pour le renforcement des moyens de police et de justice, comme la création de 5.000 postes de policiers et gendarmes et 500 pour la justice. 88% sont également favorables à la prolongation de l'état d'urgence, 87% à une révision de la Constitution pour créer un "régime civil d'état de crise".

Sans surprise, la mesure portant sur la déchéance de nationalité remporte un large soutien auprès des sympathisants de la droite et du centre (93%) et du Front national (97%), alors que Marine Le Pen assurait que cette disposition était "piochée dans la besace du Front national". Le consensus est quasiment atteint sur toutes les propositions testées.

Pour un gouvernement d'union nationale

Pour autant, si les Français soutiennent ses engagements, ils n'ont pas réellement confiance en François Hollande. Ainsi, 54% des sondés expriment des craintes quant à la gestion de la crise par l'actuel chef de l'Etat. Le président de la République peut toutefois compter sur le soutien de son camp. 78% des partisans de la gauche assurent soutenir François Hollande, ils sont seulement 31% à droite et au centre et 21% au Front national.

Pour l'opinion publique, la classe politique devrait être unie après les attentats de Paris. 77% des personnes interrogées se disent "favorables" à un gouvernement d'union nationale regroupant tous les partis de gauche, du centre et de droite. Les plus enclins à la mise en place d'un tel dispositif sont les sympathisants de la droite et du centre (81%). 75% des partisans du Parti socialiste approuvent également cette idée.

Sondage réalisé par Internet les 17 et 18 novembre 2015 auprès d'un échantillon de 1.000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

J.C.