BFMTV

SONDAGE BFMTV - Jean-Luc Mélenchon est celui qui incarne le mieux l’avenir de la gauche pour les Français

Jean-Luc Mélenchon le 25 août aux Amphi d'été de La France Insoumise à Marseille.

Jean-Luc Mélenchon le 25 août aux Amphi d'été de La France Insoumise à Marseille. - CHRISTOPHE SIMON / AFP

Officiellement candidat à la présidentielle , Jean-Luc Mélenchon est considéré comme celui qui incarne le mieux l'avenir de la gauche, selon un sondage Elabe pour BFMTV. Mais pour les Français, ses chances de l'emporter restent minces.

Le chef de file de la France insoumise (LFI) l'a annnoncé dimanche, il sera bien candidat à l'élection présidentielle de 2022. Et si Jean-Luc Mélenchon est celui qui incarne le mieux l’avenir de la gauche pour les Français, selon un sondage Elabe pour BFMTV publié ce jeudi, à l'occasion de sa participation à l'émission Face à BFM à 20h50, il n'en reste pas moins que les Français ne croient pas en son éventuelle victoire lors du prochain scrutin.

Elabe
Elabe © Elabe

Lorsqu'on interroge les Français pour savoir qui incarne le mieux l'avenir de la gauche en France, c'est le nom de Jean-Luc Mélenchon qui revient en premier (à 21%), devant celui de la maire socialiste de Paris Anne Hidalgo (17%), de Ségolène Royal (13%), Benoît Hamon (12%) et Arnaud Montebourg (12%).

Suivent ensuite Manuel Valls (11%), Yannick Jadot (11%), l'insoumis François Ruffin (9%), l'ancien président François Hollande avec seulement 9%, Christiane Taubira avec 8%, Olivier Besancenot avec 7%, Olivier Faure avec 6% et enfin le maire écologiste de Grenoble Eric Piolle avec 2% des voix exprimées. Par ailleurs, 37% des Français estiment qu'aucune de ces 13 personnalités proposées n'incarne l'avenir de la gauche.

Les sympathisants de gauche, eux, sont 37% à considérer Jean-Luc Mélenchon comme la personnalité qui incarne le mieux l'avenir de la gauche. Le sondage relève cependant que le personnage divise: ce soutien provient essentiellement (à 92%) des sympathisants de la France insoumise et relativement peu des autres mouvements de gauche, tels que EELV, le PS ou encore Génération.s.

Un potentiel électoral en baisse

Au sein de la population française, sa présidentiabilité suscite également le doute, et reste l'un de ses points faibles. Jean-Luc Mélenchon et la France insoumise bénéficient d'un potentiel électoral de 20%, une dynamique en baisse en un an. Près de 8 Français sur 10 n'envisagent pas à l'heure actuelle de voter pour lui ou pour la France insoumise au prochain scrutin. Un vote LFI aux élections régionales et présidentielles de 2021 et 2022 est même rédhibitoire pour près de 6 Français sur 10 (59%), qui jugent cette hypothèse "pas du tout probable".

78% des personnes sondées ne croient pas aujourd'hui que Jean-Luc Mélenchon puisse remporter l'élection présidentielle de 2022. 40% d'entre eux jugent même cela impossible, et 36% peu probable. À l'inverse, ils ne sont que 22% à être plus optimistes et estimer que cela est possible.

Elabe
Elabe © Elabe

Une personnalité qui divise

En cause? Seuls 23% des Français considèrent qu'il a les qualités nécessaires pour être président de la République. L'image de Jean-Luc Mélenchon est globalement stable en un an mais il reste perçu comme une personnalité autoritaire (à 73%), arrogant (à 69%), dont la présidentialité est largement mise en doute par les Français.

Bien qu'il soit perçu comme quelqu'un de dynamique (à 56%), les sondés sont partagés sur sa volonté de vraiment changer les choses (48%) et son courage (47%). S'il suscite l'inquiètude chez plus d'un Français sur deux (55%), son image reste toutefois très positive auprès de ses électeurs.

À l’exception du sujet des inégalités sociales, les Français estiment que Jean-Luc Mélenchon ne ferait pas mieux qu’Emmanuel Macron s'il était à la tête de l'État, notamment sur les dossiers des impôts, de l'éducation, de l'environnement, des dépenses publiques ou encore de l'immigration.

ELABE
ELABE © ELABE

Enfin, 7 Français sur 10 considèrent que l'annonce de sa candidature au journal télévisé de TF1 dimanche dernier n'intervenait pas au bon moment, alors que la France est embourbée dans une crise sanitaire sans précédent, et doit affronter la deuxième vague de l'épidémie de coronavirus. Parmi eux, 39% ont trouvé que le moment n'était "pas vraiment" opportun, et 31% jugent qu'il ne l'était "pas du tout".

Sondage réalisé auprès d'un échantillon de 1001 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Interrogation par Internet les 9 et 10 novembre 2020.

>> Jean-Luc Mélenchon est l'invité de Face à BFM ce jeudi soir à 20h50 sur BFMTV.

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV