BFMTV

Selon Juppé, Baroin a failli quitter l'UMP à cause de la "dérive droitière" de Sarkozy

-

- - Lionel Bonaventure - AFP

Alain Juppé tire à vue. Dans Paris Match, il s'en prend à François Baroin, fraîchement adoubé par Nicolas Sarkozy.

La guerre est désormais ouverte entre Alain Juppé et Nicolas Sarkozy. Entre les deux courants à la primaire de la droite, les coups fusent, et le dernier à en faire les frais est François Baroin, proche de l'ancien président de la République. Dans le numéro hebdomadaire de Paris Match, Alain Juppé livre une anecdote censée démontrer que François Baroin est pour le moins inconstant dans ses choix politiques. 

Ce n'est plus un secret, François Baroin est pressenti pour devenir le Premier ministre de Nicolas Sarkozy si celui-ci remporte la primaire, puis l'élection présidentielle. Un choix qui a beaucoup fait parler, notamment en raison de la personnalité de François Baroin, plus chiraquien que sarkozyste. Et Alain Juppé a lui aussi fait part de ses doutes. 

"Dérive droitière"

Aux journalistes de l'hebdomadaire, le maire de Bordeaux se dit "surpris" de voir Baroin rejoindre Sarkozy. Et pour cause, selon lui, l'ancien ministre voulait quitter l'UMP à cause de la "dérive droitière" de Sarkozy. 

"Sa décision m’a surpris, explique Alain Juppé. Je me souviens qu’un jour il est venu me voir pour me dire: 'Je vais quitter l'UMP. Je n’en peux plus de cette dérive droitière'."

Alain Juppé ne précise pas à quelle date François Baroin lui aurait fait part de sa décision de partir. Mais comme le rappelle Le Lab, François Baroin a en effet eu sa période contestataire au sein de l'UMP. Ainsi au lendemain des législatives de 2012, il déclarait que "l'UMP c’est le refus des extrêmes, l'UMP n'a pas à aller braconner sur telle ou telle terre." Référence directe à la campagne très à droite de Nicolas Sarkozy pour la présidentielle que le parti vient de perdre.

Paul Aveline