BFMTV

Sarkozy: "La seule alternative au Front national, c'est nous"

Joel Saget - AFP

Joel Saget - AFP - -

Nicolas Sarkozy a affirmé samedi à Paris que son parti, Les Républicains, était "la seule alternative au Front national" car pour François Hollande, désormais "au niveau du gaz de schiste" dans les sondages, "c'est fini".

"La seule alternative au Front national, c'est nous", a lancé Nicolas Sarkozy, devant environ 1.200 personnes, réunies au siège du parti, à l'occasion des états généraux de sa fédération de Paris.

Étaient présents Frédéric Péchenard et Philippe Goujon, respectivement secrétaire départemental et président de cette fédération, Nathalie Kosciusko-Morizet, numéro deux du parti et chef de l'opposition dans la capitale, Pierre-Yves Bournazel, tête de liste à Paris pour les régionales. François Fillon, ancien Premier ministre, député de Paris et candidat à la primaire de la droite et du centre pour 2017, qui s'était exprimé un peu plus tôt dans la matinée, était déjà reparti quand l'ancien président de la République est arrivé.

"Vous êtes les bienvenus chez Les Républicains si vous aimez la France, vous croyez en la France, si vous parlez français, vous aimez la culture française, le mode de vie français. Vous êtes les bienvenus quels que soient votre couleur de peau, votre origine, votre religion, votre vote lors des dernières élections", a affirmé Nicolas Sarkozy.

L'ex-chef de l'Etat marquait ainsi son opposition aux propos de Nadine Morano sur la France, "pays de race blanche".
la rédaction avec AFP