BFMTV

Régionales dans le Grand Est : Masseret confirme son maintien au second tour

En dépit des consignes du patron PS Jean-Christophe Cambadélis, le candidat socialiste dans le Grand Est a décidé de se maintenir au second tour des élections régionales.

Non, c’est non. Jean-Pierre Masseret ira jusqu’au bout. Le candidat socialiste en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne a confirmé le maintien de sa liste au second tour des élections régionales, malgré les consignes du parti de se retirer "là où la gauche ne devance pas la droite" pour faire barrage au Front national.

"Plutôt que de se retirer, il s’agit de se confronter au FN", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Maizières-lès-Metz ce lundi midi.

"C'est en occupant la place que nous pourrons faire reculer le Front national", a affirmé l'actuel président de la région Lorraine, refusant l'idée qu'aucun conseiller socialiste ne siège à la Région.

"Nous avons le devoir de porter le programme que nous avons porté", a poursuivi le candidat de la région Grand-Est.

Refuser "la stratégie de l'évitement"

Jean-Pierre Masseret a également fustigé la "stratégie de l'évitement", "qui ne réussit pas", tout en rappelant que "les électeurs de gauche ont besoin d'être représentés". "Nous sommes fidèles au parti de Jaurès et de Blum car nous voulons instaurer un nouveau rapport de force", a-t-il ajouté avec fermeté.

La tête de liste socialiste espère également que l'électorat de gauche saura se mobiliser dimanche 13 décembre. "C’est ce combat que nous allons conduire tout au long de cette semaine", a assuré Jean-Pierre Masseret.

La porte ouverte au FN?

La triangulaire étant confirmée pour le deuxième tour, une victoire du frontiste Florian Philippot semble probable. Le vice-président du FN est sorti largement en tête du premier tour avec 36,06% des voix.

Le candidat de la droite Philippe Richert figurait en seconde position avec 25,82% des voix. Jean-Pierre Masseret occupait la troisième place avec un peu plus de 16% des votes exprimés. Même en fédérant les autres listes de gauche, écologistes compris, le compte n'y est pas.

Et, selon France 3 Alsace, le parti radical de gauche et la liste écologiste ne se rallieraient pas à Jean-Pierre Masseret. Ils appellent même à voter pour Philippe Richert, suivant ainsi la consigne donnée par le Premier secrétaire du PS. Le suspense pour la présidence de la région n'a pas fini d'être relancé.

> Retrouvez les résultats du second tour des élections régionales 2015 en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne

P.P.